Blackjack : les astuces pour jouer et gagner

un centre important d’animation

Soulac n’est pas Las Vegas mais son casino est devenu un centre important d’animation de la station. Roland Léas, son directeur, avait décidé dès sa prise de fonction, voici deux ans, de diversifier ses activités afin que chacun puisse s’approprier le lieu et y avoir accès selon ses moyens financiers. Encore fallait-il que les locaux s’y prêtent.

Les travaux terminés et les autorisations obtenues, il lance sa saison d’hiver en fanfare avec un parc de 50 machines à sous renouvelé par l’installation de bandits manchots à 2 centimes, 5 centimes et 10 centimes, avec accepteur de billets.

Cela fait quatorze machines au total, dont deux ont déjà « craché » la semaine dernière. L’une, 110 000 pièces de deux centimes, et l’autre, 127 000 de cinq centimes ! « Ce sont deux Soulacais », confie Roland Léas, qui n’en dira pas davantage.

Autour de ces machines, atout complémentaire du black jack installé au mois d’août, il a décidé de créer des événements. Tous les derniers vendredis du mois à 19 h 30, il offrira soit un cocktail dînatoire, soit un buffet campagnard. D’autres projets abondent, toujours autour du lien social.

Écran géant les soirs de match. C’est ainsi que le restaurant servira les repas du soir autour de la cheminée Louis XVI, que les machines à sous seront baptisées de noms de châteaux viticoles, qu’un ?nologue ou un sommelier proposera régulièrement des dégustations à l’aveugle. Un « week-end océan » avec buffet d’huîtres à volonté est prévu en mars et un écran plasma a été installé pour les soirées de matches avec menu spécial adapté à l’équipe reçue.

Il faut ajouter à cela une tombola en janvier et février, un salon de la voyance, une mini-foire artisanale, une démonstration de métiers d’autrefois, etc.

Le casino de la Plage, on le constate, est en passe de rejoindre la réputation du casino Mauresque des débuts de Soulac-les-Bains, un lieu de fête resté légendaire.

Casino du Mois
Best Casinos