Blackjack : les astuces pour jouer et gagner

On dépose le bilan

Après la faillite de son concurrent Trump Entertainment Resorts, le géant américain des casinos prévient à son tour qu’il pourrait déposer le bilan cette année. Le groupe n’arrive plus à faire face à ses obligations financières. La crise frappe de plein fouet les géants américains des casinos. Après la faillite de Trump Entertainment Resorts en février, c’est au tour de MGM Mirage, propriété du milliardaire Kirk Kerkorian, de prévenir qu’il pourrait déposer le bilan cette année.

Le groupe risque en effet de ne pas pouvoir faire face à ses obligations financières. Mardi soir, MGM a publié un avis financier expliquant qu’il ne publiait pas ses résultats annuels à la date prévue « parce que l’évaluation de sa position financière et de ses liquidités est en cours ». Il explique que « si les mauvaises conditions pour l’économie en général, et pour le secteur du jeu en particulier persistent », il pourrait « faire défaut sur sa dette senior » (la dette prioritaire).

Le groupe s’est préparé à cette éventualité, et a déjà entamé des négociations avec certains de ses créanciers. D’après le Financial Times, le groupe de casinos, propriétaire de 10 établissements à Las Vegas dont le Bellagio, doit rembourser 1,2 milliard de dollars d’obligations qui arrivent à échéance cette année, et la même somme en 2010. Mais avec la crise des marchés financiers, il est incapable de s’endetter à nouveau pour y parvenir.

Or, MGM est actuellement lancé dans un gigantesque chantier, celui de la construction dans la capitale du jeu d’un immense complexe d’un coût de plusieurs milliards de dollars, qui abritera notamment trois grands hôtels, un casino et un centre commercial.

Casino du Mois
Best Casinos