Blackjack : les astuces pour jouer et gagner

Les jeux en ligne au Canada

Il y a quelques jours de cela, de nombreuses provinces canadiennes souhaitaient réguler les jeux en ligne plutôt que d’en donner la responsabilité à des exploitants hors province comme c’est souvent le cas dans les pays européens. Une de ces provinces se trouve le célèbre Colombie-Britannique qui est d’ailleurs l’une qui a lancé le premier site de jeux en ligne et qui est géré par son gouvernement. Le site s’appelle Playnow.com et propose aux joueurs un jeu de loterie en ligne. Les visiteurs de ce site ont le choix de jouer sur les divers jeux de casinos en ligne et au jeu de bingo aussi. Comme jeux de casinos, il y a les jeux de machines à sous, le jeu de blackjack, la roulette et jeu de craps ou jeu de dés. Le site prévoit même de lancer bientôt le jeu de poker en ligne.

Ce qui a poussé ces provinces notamment la Colombie-Britannique a lancé ce site c’est que des études ont montré que plus de cent millions de dollars sont dépensé par les résidents de cette province en matière de jeux en ligne. Alors que la plupart des sites qui proposent ces jeux sont des opérateurs hors province. Avec ces 100 millions de revenus, le gouvernement espère attirer à peu près 34 millions de ce revenu.  La Colombie Britannique prévoit alors un déficit de 1,7 milliard de dollars canadiens soit 1,2 milliard d’euros cette année et compte sur le marché canadien des jeux d’argent en ligne, estimé à 20 milliards de dollars canadiens. Selon Rich Coleman, le ministre du logement et du développement social, «Nous voulons être surs que l’argent joué en Colombie-Britannique reste dans la province et bénéficie à la Colombie-Britannique».

Playnow.com est donc un site de jeux de la British Columbia Lottery Corporation de l’opérateur d’Etat de British Columbia du Canada. Ce site a du retirer de la toile quelques heures après son lancement la semaine dernière en raison d’une faille de sécurité sur 134 de ses comptes joueurs. Sur ces 134 comptes qui ont été compromis, les joueurs ont pu visionner les informations personnelles des autres joueurs dans douze cas, alors que 8,000 dollars CA ont été pariés par des joueurs utilisant les comptes d’autres joueurs avant que le site soit fermé. Selon le directeur général de BCLC, Michael Graydon, l’opérateur n’a pas fait  de déclarations publiques à propos de l’accident parce qu’il voulait d’abord prévenir les joueurs concernés, alors qu’un autre porte parole de BCLC avait déclaré que le temps de réponse trop longue du site était la cause de la fermeture. Ce pendant,  le site a été lancé depuis jeudi dernier et fermé le jour suivant, alors que la faille comme  étant d’une raison technologique. Un « data crossover », causé par le haut niveau de trafic généré par les nouveaux joueurs ouvrant des comptes, n’a été découverte par la presse canadienne que depuis mardi dernier, durant cette semaine. il emble que certaines informations à cause de toutes les données frapper à la fois, aurait pu être affiché sur l’ordinateur de quelqu’un.

Le NPD estime cependant que le site s’est écrasé parce qu’il a été piraté, mais il n’a pas de preuves tangibles pour appuyer cette revendication. « les experts ont fait des déclarations que le piratage était possible a même déclaré Shane Simpson, porte parole de NPd pour le logement et le développement social. « Mais la chose préoccupante est que le gouvernent et la BCLC n’ont pas su en avance qu’il y avait des activités qui violent les données du site et la sécurité des joueurs ». La faille technologique de Playnow.com, le premier site de casino en ligne appartenant à un gouvernement, est extrêmement gênante pour les parties concernées. Un porte parole d’Openbet, le fournisseur de plateforme technologique de BCLC qui fournit aussi la technologie des paris en ligne de PMU en France, a déclaré que la société travaillait avec BCLC pour résoudre ces problèmes techniques dès que possible, mais n’a pas encore donné une date de réouverture du site. Rappelons qu’Openbet est la nouvelle réplique de l’ancien site Orbis il y a un mois. Cette renouvellement est du au fait de renforcer le leadership de l’entreprise sur le marché, et de mieux refléter la nature de ses activités, en mettant l’accent dur la plate forme leader Openbet. société lancera très bientôt une nouvelle version de son site, qui montre ses produits puissants et innovants. Pour pouvoir relancer ses activités suite à ce petit désagrément, Playnow.com doit faire beaucoup de publicité et peut être devra t il aussi proposer quelques attrayants avantages pour effacer ce petit incident.

Casino du Mois
Best Casinos