Blackjack : les astuces pour jouer et gagner

Le Black jack: Histoire et règles du jeu

En fouinant dans l’histoire du Black Jack  on constate qu’il provient à peu près de nulle part, son prédécesseur le 21 trouve ses origines en France dans les années 1700. Chez les britanniques c’est beaucoup plus connu sous le nom de ponton, mais le plus remarquable que c’est un jeu très réputé et très populaire malgré le mystère qui enveloppe ses origines.

La popularité du jeu est due principalement à la possibilité de retourner le jeu à son avantage en étant juste assez habile dans le compte des cartes et en plaçant une mise en fonction de la valeur des cartes restant sur table.

Le Blackjack  a eu des débuts difficiles aux Etats-Unis à tel point que les salles de jeux proposaient des bonus de 10 :1 à ce moment le joueur tenait un as de pique et le black jack (ou encore un valet de carreau ou un valet de pique).. Une telle main s’appelle Blackjack et cette appellation subsiste, quand bien même ce bonus fut très vite retiré.

Le terme Black jack provient du fait que l’un des joueurs obtint en premier deux cartes noires : le valet de pique et l’as de pique. Dans l’histoire moderne du jeu et exactement en 1953, Les mathématiques fussent introduites et appliquées au Black jack. Les pionniers du Black jack se servirent de calculatrices pour réduire l’avantage du casino, opération des plus légales à ce moment là mais Qui complique les choses car le jeu durait beaucoup trop longtemps.

Le souci était d’augmenter l’avantage des casinos d’où l’introduction des appareils à brasser les cartes, ou les paquets de cartes multiples, et qui ont pour but de réduire l’avantage de ceux qui comptait les cartes, tout en suivant les paquets. Et du coup les casinos amassaient des sommes de plus en plus importantes et font des bénéfices non négligeables. Le grand coup fut avec l’apparition en 1962 d’un livre dont l’auteur, Eward Thorp explique les règles du jeu et surtout la stratégie pour battre le donneur ce qui n’était pas du goût des casinos bien sûr.

Le but principal du black Jack est d’approcher ou de faire 21 sans les dépasser tout en obtenant un total de point supérieur à la banque, en cas de dépassement ont dit que le joueur saute et du coup il perd sa mise. Pour la valeur des cartes :De 2 à 10, on compte la valeur nominale de la carte et chaque figure vaut 10 points alors que pour l’AS il prend la valeur de 1 ou 11  au choix.

Le déroulement d’une partie débute avec la distribution par le croupier d’une carte face visible à chaque joueur et tire une carte face visible également pour lui. Une deuxième carte est tirée face visibles pour chacun et face cachée pour lui.

Le croupier demande par la suite au joueur placé à sa gauche s’il veut une carte. Le joueur peut demander autant de cartes qu’il le souhaite. Si après le tirage celui-ci dépasse 21, il perd sa mise et le croupier passe au joueur suivant. S’il souhaite s’arrêter il n’a qu’à annoncer « Servi », et le croupier passe au joueur suivant jusqu’à ce que tous les joueurs soient servis. Par la suite le croupier se sert lui-même, dans le cas où il a moins de 17 il tire une carte, mais s’il dépasse les 21 les joueurs restants gagnent alors que s’il fait entre 17 et 21 on départage les joueurs à hauteur de leurs mains respectives. S’il y a égalité alors dans ce cas chaque joueur garde sa mise sans rien gagner en plus.

Après la distribution du premier tour de cartes le joueur peut utiliser quelques options à savoir l’assurance ou les paires:

L’Assurance: Si la première carte du croupier est un As, un joueur peut opter pour une assurance contre un black jack. Dans le cas où le croupier en obtient un le joueur ne perd pas sa mise mais pour ça il faut que le montant de la mise soit égal à la moitié de son pari de départ.

Les paires : Lorsqu’un joueur obtient deux cartes de valeur similaire, il peut, en déposant la même mise que celle initiale, d’avoir deux jeux séparés. Et dès lors un joueur ayant plus de points que la Banque avec ses deux jeux et sans en avoir « Dépassé » ramasse donc le double de ce qu’il aurait pu gagner sans paire. Si le départage d’une paire d’As, de dix ou de figures donne lieu à un black jack, le paiement de la mise est doublé.

Certains joueurs sont dotés d’une capacité extraordinaire de retenir l’ordre des carte c’est ce qui est appelée communément le comptage et qui donne au joueur un avantage de 0,5 à 1,5% sur la Maison. E effet, en suivant les cartes qui ont déjà été jouées, il est possible de savoir quand les cartes restant dans le sabot sont avantageuses pour le joueur ou pas. Et c’est ce qui a poussé les casinos à rehausser le degré de la difficulté en utilisant six jeux de cinquante deux cartes au lieu d’un seul jeu  de cinquante deux carte prévu initialement. Un vrai bras de faire entre les casinos et les joueurs c’est à se demander qui aura le dernier mot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *