Blackjack : les astuces pour jouer et gagner

La simplicité du Black-Jack

Ce jeu de cartes fait partie de la panoplie des jeux classiques disponibles dans les casinos du monde entier. Le Blackjack aurait existé depuis le XVIIe siècle. Il aurait également dérivé d’un jeu de cartes français dénommé « La Ferme Française », plus connu sous le nom de « Vingt-et-Un ». Après la Révolution française, le Vingt-et-un a enjambé l’Atlantique pour rejoindre les côtes américaines et changé de nom pour devenir sa forme telle que lui connaît actuellement.

Le BlackJack séduit par sa simplicité. Il est facilement accessible aussi bien par les femmes que par les hommes. En effet, l’exploit principal qu’il demande c’est la mémoire et un niveau moyen de calcul mental. Le hasard joue également un très grand rôle dans le BlackJack, mais il nécessite en plus un peu d’audace. Dans ce jeu, tout le monde joue contre le croupier.

Le but du jeu
Il s’agit d’atteindre 21 points avec ses deux cartes ou tout au moins d’en approcher le plus possible sans jamais le dépasser, sinon le joueur « saute » ou « crève ». Dans cette dernière situation, la banque gagne la mise du joueur. Pour cela, les joueurs disposent de deux cartes qu’ils peuvent compléter afin de réunir les 21 points.

La distribution
Le Blackjack se joue avec un jeu classique composé de 52 cartes. Le nombre de joueurs n’importe guère puisque tous les joueurs jouent contre la banque représentée par son croupier. Il distribue deux cartes, en deux tours, une carte à chaque tour, à tous les joueurs et s’en sert autant également. Les deux cartes sont livrées faces visibles pour tous les joueurs. Pour le croupier, la première est à face découverte et l’autre à face cachée.

Déroulement de la partie
Avant que ne s’effectue la donne, chacun des joueurs déposent une première mise. Ce n’est qu’après que le croupier procède à la donne. Si lors de cette première donne un joueur fait d’emblée Blackjack et la carte visible du croupier porte une valeur entre Deux et Neuf, alors le joueur emporte aussitôt les jetons. En revanche, si cette première carte du croupier est un As, une figure ou un Dix, alors il faut attendre la deuxième de voir le seconde carte du croupier pour décider de la tournure de la suite du jeu.

Dans le cas où la carte dévoilée du croupier est un As, alors un joueur peut décider de parier sur la carte cachée. En fait, son pari porte sur la valeur éventuelle de cette carte. Vaut-elle dix points (Dix, Roi, Dame ou Valet) ou non ? Bref, le croupier a-t-il fait un Blackjack ou non ? Cet évènement porte le nom d’ « assurance ». Le pari, s’il aboutit en sa faveur, lui rapporte le double de la mise. Par ailleurs, si après avoir examiné ses deux cartes le joueur estime que ses cartes ne pourront pas vaincre celles du croupier, il peut décider de se « rendre » et en demandant déjà au croupier de lui remettre une partie (la moitié) du montant qu’il a parié. Néanmoins, si le croupier a réalisé un BlackJack cette requête ne saurait être honorée.

Demande de carte
Lorsque la main du joueur ne lui satisfait pas, en général, pour insuffisance de total, il se trouve devant deux alternatives. Soit le joueur laisse passer son tour, soit il demande des cartes supplémentaires pour essayer d’améliorer sa main. Dans ce second cas, le croupier lui donne autant de cartes qu’il le souhaite jusqu’à ce qu’il arrête. S’il crève il abandonne aux autres sa mise et se débarrasse de toutes ses cartes.

Stratégie de jeu
Le Black-Jack jouit de nombreux adeptes, c’est pourquoi une table Black-Jack est toujours très fréquentée, notamment par les dames, dans la mesure où le jeu ne présente pas de difficultés majeures et que les chances de gagner sont assez attrayantes et bien plus intéressantes que dans beaucoup d’autres jeux. Cependant, il faut un minimum d’attention et une mémorisation des cartes jouées afin de mieux appréhender les futures arrivées de cartes. Par exemple, si le joueur n’a pas vu apparaître plusieurs As et Dix, il peut miser davantage en estimant que le Black-Jack pourrait être sa portée.

De plus, le choix de solliciter des cartes supplémentaires ou de laisser passer son tour obéit toutefois à quelques stratégies de base. Par exemple, l’expérience montre qu’il serait plus raisonnable d’interrompre la demande d’une carte quand la somme arrive à 17. De même, Si l’on détient moins de huit points en main, demander des cartes ne présente pratiquement pas de risque. Naturellement, si la carte dévoilée du croupier n’est pas ni un As, ni une figure et ni un Dix alors il lui sera impossible de réaliser un Black Jack.

Lorsqu’un joueur détient deux cartes de la même valeur (un paire), alors il peut scinder sa main en deux mains séparées mais qui correspondent à une même et unique mise. Il a le droit de demander des cartes supplémentaires pour ses deux  mains distinctes. Cependant, si la paire comprend deux As, son détenteur n’obtiendra qu’une carte supplémentaire pour chacun de ses As. Mais si ses deux nouvelles mains parviennent à un Blackjack, ils n’auront pas la valeur d’un Backjack. Toutefois, nombre de  joueurs optent pour cette pratique de double mains dès qu’ils ont l’opportunité, surtout lorsque la carte dévoilée du croupier ne présente pas une valeur inquiétante. Ils se risquent même à doubler leur mise de départ.

Compte des points
Les figures (Valet, Dame, Roi) valent chacune 10 points et l’As compte 1 point ou 11 points selon la nature des autres cartes avec lesquelles il est combiné. Les autres cartes s’évaluent avec la valeur numérique des chiffres inscrits dessus. Le Black-Jack est une main où figurent un ensemble de deux cartes composé d’un As et une figure ou un Dix. Il est également appelé « un naturel ». Cette main équivaut une fois et demie de la mise initiale du joueur. Une main « normale » ne rapportera seulement que la mise de départ. Cependant, lorsqu’un Black-Jack est réussi par un joueur, si le croupier en fait aussi autant, alors aucun des deux ne remporte de mises et les gains seront destinés au gagnant tour suivant.

Fin de la partie
Après que chaque joueur ait adopté les conduites qui leur conviennent (crever, arrêt de demande de cartes, passer son tour), le croupier peut jouer. Il dévoile alors sa deuxième carte aux autres joueurs. Au cas où il a réussi un blackjack, le croupier emporte toutes les mises des joueurs. Sinon, si sa main n’a réunit que 16 points et moins, il peut encore se servir de cartes supplémentaires et ne doit s’arrêter qu’à dix sept points et plus. Au-delà de 21 points, il crève également comme tout joueur de la table et les joueurs empochent les mises, sinon on compare les mains et c’est celle qui se rapproche le plus de 21 qui emporte les mises.

Casino du Mois
Best Casinos