Blackjack : les astuces pour jouer et gagner

Joueurs Blackjack

D’une façon ou d’une autre, Max Rubin a convaincu Barona Casino de créer un monument pour les joueurs de blackjack bannis des casinos dans le monde. En 2012, une nomination de 21 joueurs a été faite et un vote a été ouvert sur Internet pour élire les 7 pros du Hall of Fame originaux. Le vote a été finalisé au Blackjack Ball de 2003 et en 2004, Barona Casino a créé un mur avec une plaque pour chaque joueur, caractérisant une photo et un texte court sur leurs exploits et contributions au jeu, et un musée d’appareils de triche et autre paraphernal de blackjack intéréssant.

Blackjack Hall of Fame Inductees

Depuis 2003, il y a eu un vote chaque année au Blackjack Ball annuel, accueilli par Max Rubin, pour élire un ou plusieyrs members au Hall of Fame. Voici une liste de tous les members du Hall of Fame, des 7 originaux au dernier nominee.

2003
Al Francesco
Peter Griffin
Tommy Hyland
Arnold Snyder
Edward Thorp
Ken Uston
Stanford Wong
2004
Max Rubin
Keith Taft
2005
Julian Braun
Lawrence Revere
2006
James Grosjean
2007
John Chang
2008
Les quatre cavaliers d’Aberdeen: Wilbert Cantey, Herbert Maisel, Roger Baldwin et James McDermott.
2009
Richard Munchkin
2010
Darryl Purpose
2011
Zeljko Ranogajec
2012
Ian Andersen
Mike Aponte, aussi connu sous le nom de MIT Mike, a été l’un des plus grands joueurs de MIT Blackjack Team de retour dans les temps des Investissements Stratégiques et par la suite sur une équipe tirée sur le volet de joueurs de blackjack. À des années d’être recruté pour la première fois comme un grand joueur en 1992, il arrive au sommet des listes noirs des casinos, et c’est devenu impossible pour lui de compter des cartes dans les casinos comme profession. Malgré cela, Aponte est encore aussi impliqué dans le blackjack que jamais, bien qu’à travers des cannaux différents.
a.k.a. MIT Mike; Massachusetts Institute of Technology; MIT Blackjack Team, Strategic Investments
Mike Aponte est un ancient membre de la MIT Blackjack Team et le co-fondateur du Blackjack Institute, qui fournit une information instructive pour les joueurs de blackjack. Après avoir atteint les casinos en 1992, il est bientôt devenu un des plus  fructueux Grands Joueurs de la MIT Team. Il a aussi commence à former et recruter de nouveaux joueurs, coordonner des voyages et se charger davantage de taches directorial. Avant la fin de la décennie, Aponte a déjà atteint le sommet des listes noires du casino et ne pouvait plus mises des actions importantes nulle part, alors il a été effectivement force de se retirer du comptage de carte professionnel comme BP. Toutefois, il est encore aussi impliqué dans le blackjack que jamais. À travers le Blackjack Institute, il parle professionnellement du blackjack  et fournit de l’entrainement aux joueurs de blackjack et des équipes pleines d’avenir. Il a joué dans plurieurs tournements de blackjack télévisés et a gagné le tout premier World Series of Blackjack en 2004. il a aussi passé son temps à organiser un programme éducatif non lucratif, superviser et être un mentor de jeunes sous-représentés pour les aider à gagner un accès à un enseignement supérieur.

Joidre la  MIT Team

Mike Aponte est venu chez MIT pour étudier l’économie et a joué dans l’équipe de football. Sa carrière a pris un tournant inattendu quand il a été présenté, en classe de terminal, à la MIT Blackjack Team. Après la première réunion de l’équipe, il a été fasciné, et en 1992, il a été recruté pour jouer pour l’équipe comme un Grand Joueur après avoir passé le « contrôle BP » de l’équipe, le test du Grand Joueur. C’était pendant la période de l’incarnation des Strategic Investments de la MIT Team, qui a été organisée comme une société de million de dollar. Toutefois, l’équipe devait continuer à recruter un bon nombre de joueurs pour remplacer ceux qui avaient été identifiés comme compteurs de carte. Après la dissolution du SI en 1993, un ancien directeur a décidé d’organiser une équipe tirée à la volée, et a invité Aponte.

Après SI

cette équipe a décidé d’améliorer certains défauts du SI. Les procédures de séléction ont été faits plus vigoureux, un contrôle de plus haute qualité a été renforcé, des tests de recrutement n’ont plus été des modèles emporte-pièce, et la fixation a été gardée près du comptage de carte que sur plus de techniques avancés mais plus risqués comme le suivi de battement et de direction de carte. Par la suite, selon Aponte, l’équipe n’a jamais eu une mauvaise année. Le plus grand gain que l’équipe ait jamais fait a été près d’un demi-million pendant le week-end du Superbowl XXIX in 1995 en 1995. parce que l’évènement a attiré plusieurs célébrités et autres haut joueurs, les BP de l’équipe ne s’étaient pas beaucoup démarqués parmis les autres joueurs et pouvaient se permettre de miser plus durement crûment sans attirer trop d’attention. Toutefois, comme Griffin Investigations a suivi de près les joueurs de MIT et MIT Mike a atteint le sommet de la liste noire (vous ne pouvez pas voir la première entrée d’Aponte dans le livre noir de Griffin Investigations ici), il s’est retiré du comptage de cartes dans les casinos en l’an 2000.
Le Blackjack Institute
Après la sortie de Bringing Down the House, la popularité du Blackjack a reçu un énorme coup de pouce. Un jour, Aponte était au téléphone, parlant à Dave Irvine d’une idée qu’il avait traitée avec un ancien collègue de l’équipe, pour établir une vidéo instructive pour couvrir les habiletés qui sont plus difficiles à étudier dans les livres. Irvine était enthousiaste de par l’idée et ils ont fondé une société pour quoi ils voulaient donner le nom de MITBlackjack. Le MIT, toutefois, n’était pas en faveur de cette idée. Contre l’idée de commencer une bataille légale contre le PIT, ils ont changé le nom en Blackjack Institute. Le Blackjack Institute a d’abord établi un cours d’entrainement à domicile, incluant la vidéo de 60 Minutes to Winning Blackjack. Depuis, ils on étendu leur offre pour inclure plus de marchandise, de livres, des séminaires instructifs et un mentoring privé.

Après l’an 2000, Mike Aponte a joué dans plusieurs tournois télévisés, incluant le World Series of Blackjack et l’Ultimate Blackjack Tour. Il fait du volontariat et tient un blog au MikeAponte.com où il publie des articles sur le blackjack ainsi que des sujets divertissants comme la conparaison entre Bringing Down the House et ce qui se passe réellement.

Julian Braun a été établi dans ses fonctions dans le Blackjack Hall of Fame en 2005. il n’a été ni un joueur professionnel ni un raconteur, mais il a été une figure de pivot dans le développement de plusieurs systèmes de blackjack. Il a fait un travail de programmation pour Ed Thorp, Lawrence Revere, et a co-créé des systèmes avec Lance Humble. Ses calculs ont dominés le monde du jeu d’avantage pour presque une décénnie.

Julian Braun a passé la plupart de sa vie d’adulte, plus de 25 ans, à travailler comme programmeur pour IBM. Il a passé relativement pu de temps dans des casinos – même s’il a une fois été barricadé d’un casino – pariant de basses actions quand il jouait. Il n’était pas un joueur professionnel ni un raconteur. Mais c’est un membre de longue date et a été une figure dans le développement de plusieurs systèmes de blackjack populaires.

Programme de Thorp

Julian Braun est né à Chicago en 1929. il possède des diplômes en Mathématiques et Physique et a servi dans Le Corps Marine Américain. C’était leBeat the Dealer d’Ed Thorp en 1961 qui a parlé pour la première fois à l’imagination de Braun. Ça l’a fasciné et Thorp a mis des ordinateurs à sa disposition. Il a par la suite écrit à Thorp et a demandé une copie de son programme, qu’il a reçu par la poste sans explication. Braun l’a étudié avec soin et a ensuite écrit une version améliorée, qu’il a utilisée pour raffiner les nombres et stratégies de Thorp pour la deuxième édition (1966) du livre.

Revere et Humble

Braun a testé ses idées en utilisant ce même programme et l’a utilisé pour développer plusieurs systèmes de blackjack. Son programme a été utilisé pour développer tous les systèmes de Lawrence Revere, publiés pour la première fois dans Playing Blackjack as a Business en 1969. dans les années 70, il a continué à co-créer les systèmes Hi Opt I et Hi Opt II avec Lance Humble. Cela veut dire que la plupart des pros jouant au blackjack avant 1975, ainsi que la plupart des autres joueurs utilisant les systèmes et comptes populaires les plus mondialement disséminés ont utilisé des systèmes développés utilisant les programmes de Braun.

Comment jouer au Winning Blackjack

Donc, pendant près de dix années de travail de programmation, Julian Braun a dominé le domaine de jeu d’avantage. Bien qu’il ait joué occasionnellement au blackjack lui-même, il a déclaré qu’il n’avait jamais joué pour de grands enjeux. Il n’a pas remporté de grandes quantités d’argent, mais ne perdant tout simplement pas de l’argent l’a interdit d’accès à un casino à Reno. Il a également écrit son propre livre sur le blackjack, le discret et simple How to Play Winning Blackjack  publié en 1980, qui est depuis sorti de la copie. Le livre trace 18 années de travail de Braun sur le blackjack. Braun a pris sa retraite en 1987, après quoi il a travaillé comme un spéculateur sur séance à la bourse et au marché des matières premières.

Julian Braun est mort en 2000 à l’âge de 71 ans. Il a été intronisé dans le Blackjack Hall of Fame avec Lawrence Revere en 2005.
John Chang, alias Johnny C, accède à la notoriété dans le monde du blackjack en tant que chef d’équipe pour l’équipe de blackjack du MIT. Depuis lors, il a aussi formé et dirigé ses propres équipes de blackjack avec succès, lançant des stratégies telles que le suivi aléatoire et séquencement d’as qui avaient été utilisées par l’équipe du Strategic Investments MIT et la faire tomber au comptage.

John Chang, alias Johnny C, est devenu célèbre dans le monde comme le directeur d’équipe de laMIT Blackjack Team. Il a mis en place diverses équipes de blackjack, depuis lors, et joue encore à ce jour.

Rejoindre l’équipe

John Chang a rejoint l’équipe grâce à une coïncidence. Il avait assisté à une classe de blackjack entre les semestres, mais n’avait pas eu les fonds nécessaires pour jouer pour de vrai. Quelque temps plus tard, il a vu une publicité pour les étudiants. Ils pourraient se faire 300 $ en apprenant à jouer au blackjack. Cela a suscité son intérêt. Beaucoup de gens ont fait une demande, mais à la fin du cours, il a été l’un des cinq joueurs restants. Ce fut en 1981. Ensemble, ils se sont rendus à Atlantic City où Johnny C a joué pour de vrai pour la première fois.

Monter les enchères

Même débutant les enjeux à un maximum de 5-10 $ et ne recevant pas vraiment beaucoup en matière de rémunération, Johnny C a apprécié le jeu. Bientôt, cependant, il frayerait son chemin en jouant un nombre de mains simultanées à la limite de  l’équipe du MIT de 10 000 $. Quand il s’est frayé un chemin jusqu’à la gestion d’équipe, il y avait de nouveaux défis à surmonter en plus de la chaleur et du stress de faire des erreurs. Dans une équipe de blackjack, vous ne pouvez pas virer les joueurs problématiques comme toute autre compagnie virerait un employé mécontent. Cela peut vraiment mettre une équipe en difficulté. Un joueur mécontent qui avait été rejeté sont allés jusqu’à vendre à l’Agence Griffin les noms des autres joueurs de l’équipe.

Une nouvelle équipe
Après que le Strategic Investments s’est terminé, Johnny C a mis en place une nouvelle équipe, mais cette fois comme facteur de motivation important, il a insisté pour que chaque joueur investisse de l’argent dans la banque de l’équipe pour instiller un sens de la responsabilité et de nécessité pour bien fonctionner en tant équipe dans tous les joueurs. Il a également jeté de nombreuses stratégies que les joueurs dans le SI avaient utilisées, comme le suivi de battage et le séquençage d’as. Tout se résume au comptage maintenant, et ça fait une différence. La différence était que l’équipe a commencé à gagner gros.
Pas grand en déguisement, Mais…
John Chang a dit que le déguisement n’a jamais été aussi important dans son équipe, mais il a une histoire drôle sur un déguisement en particulier le sien. Ses pages Griffin et Biometrica ont quelques photos de Johnny C déguisé en femme. La raison en est que une fois ses coéquipiers ne le laisseraient pas jouer sans déguisement, mais tout faux cheveux du visage – un déguisement simple pour beaucoup de joueurs de sexe masculin – semblent clownesques sur lui. Donc, la femme avec qui il sortait à l’époque l’a habillé dans ses vêtements et son maquillage. Ses coéquipiers étaient en points de suture quand il sortit pour jouer dans son nouveau déguisement, mais le casino n’a jamais rien remarqué. Il a fini par se faire coffrer avec un déguisement féminin semblable, bien que moins habilement fait, dans le Taj à Atlantic City quand il jouait à la table de haut enjeu et une femme asiatique petite et mince s’est assise à côté de lui. La différence entre leur posture et la taille de leur main a soudain eu l’air tout à fait frappant pour le personnel de sécurité et ils ont observé un peu plus près. Quand ils ont découvert qui il était ils ont fait venir un journaliste et un article avec des photos a paru dans le Washington Post. Johnny C s’est moqué de tout dans une interview avec Richard Munchkin, en disant qu’au moins pour le personnel de sécurité, ça a fait leur journée, si ce n’est pas leur mois.

Laisser de l’argent traîner

Johnny Chang a été volé par les casinos et les dealers véreux, son équipe a eu de l’argent volé par les casinos, la police et de la Drug Enforcement Administration lorsque’ils voyageaient avec de l’argent. Il a été menacé et trompé par le personnel du casino et harcelé physiquement. Mais il a aussi des anecdotes amusantes, comme sa femme nettoyant son ancien appartement et trouvant 165 000 $ qu’il avait égaré autour de la maison. Son seul commentaire sur ce point était qu’il sentait qu’il devenait un peu fauché ces derniers temps. Une autre fois, lorsque la police a fouillé son appartement, ils ont trouvé une liasse de financement similaire à (100.000 $) traîner et avait pensé que Chang est impliqué dans un gang. Il a finalement pu récupérer son argent, mais toute l’affaire lui a coûté 10 000 $ en frais d’avocats.

John Chang a été élu membre du Blackjack Hall of Fame en 2007.
Le premier joueur professionnel Twenty-One documenté et célébré. C’est vrai, le premier célèbre pro du Blackjack était une femme. Cette une française minuscule mais dure comme le fer a parcouru le vieux Ouest américain gagnant sa vie en jouant au Blackjack. Le pseudo est trompeur, parce que, malgré une moustache floue, elle a été considérée dans ses jeunes années pour être d’une grande beauté

Un des plus célèbres professionnels du Twenty-One est issu d’une diligence dans le Nevada City, en Californie, un jour autrement ordinaire en 1854. Eleanor Dumont, une femme française finement intégrée et élégante, est venu plus probablement en Californie avec des agents français attirés dans le Far West par les perspectives d’or et d’argent. En Californie, les mineurs ont trouvé de l’or dans la mine Empire, et d’entre eux, et la ville de Nevada City, près de la frontière du Nevada, Eleanor Dumont a commencé à se faire un nom par elle-même à titre de courtier Twenty-One. Dumont, qui devint plus tard connu sous le nom de Madame Moustache, n’était sans doute pas le premier pro 21, mais elle a été la première à être documentée et la première à être célébrée pour son excellence dans le jeu de Blackjack.

Champagne pour tous chez Madame Dumont

Ce n’est pas clair si elle était une tricheuse ou a juste bénéficié de l’avantage du dealer dans une période où il n’y avait aucune approche scientifique pour la stratégie au blackjack. D’un coté, elle est devenue un dealer populaire parce que les gens pensaient qu’elle jouait un jeu honnête, même si elle devait sa popularité et réputation à sa beauté mise en valeur par les installations minières rugueuses qu’elle exploitait. Et qui aurait suspecté une dame charmante, bien habillée et belle comme Eleanor Dumont d’être un expert d’un tel art ésotérique comme le tour de passe-passe? Parce que le tour de passe-passe, bien avant la publication du The Expert at the Card Table révélatoire de S.W. Erdnase, a été définitivement un art ésotérique, seulement passé d’un pacticien à un autre. … Bien, au moins perdre chez Mme Dumont dans son établissement, le Vingt-Et-Un, a fait parti de l’attraction: Après le jeu, elle traite luxueusement les perdants avec un flot de champagne. Et ce qui est certain c’est que plusieyrs sources on attesté qu’elle avait la reputation de toujours payer ses dettes et payer tout gagnant avec justesse.

La chance prend un terrible tournant

Avec un propriétaire de casino associé, Madame Dumont a ultérieurement construit un etablissement, Dumont’s Palace. Elle avait déménagé là où se trouvait l’argent, alors quand la provision d’or s’est essoufflé dans le Nevada City, elle a déménagé en Colombia, Virginia City, et finalement à Pioche. Là, elle a forge une alliance malheureuse avec le propriétaire de saloon Jack McKnight. Dumont à été dans le temps non seulement d’une célébrité, elle a aussi accumulé considérablement de la richesse à travers ses enterprises de jeux. Elle est tombée amoureuse de McKnight et ils se sont maries. Elle a acheté une énorme ferme où elle avait l’intention de vivre une vie paisible, mais McKnight a bientôt gaspillé une bonne partie de leur argent et a disparu avec ce qui est resté de son capital. Aigrie- Et qui ne le serait pas? Vivre en tant que femme dans le Far West était assez difficile sans la contribution de McKnight Madame Dumont a encore une fois pris la route avec un paquet de cartes, juetement comme dans les temps où elle était joueuse professionnel dans le Nevada City, sauf que cette fois, elle a aussi porté une arme chargée avec elle tout le temps, espérant traquer son bon à rien de mari et le faire payer avec un boulet dans le ventre.

La chute et l’héritage de Madame Moustache

Madame Dumont a toujours eu un peu de duvet sur ses lèvres, que plusieurs admirateurs ont considéré dans sa jeunesse comme augmentant sa beauté delicate, mais maintenant, dans sa quarantaine, le duvet au dessus des lèvres de Dumont est devenu anormalement somber et épais, et elle a commence à arborer une vraie moustache, d’où le surnom à cause duquel elle est devenue plus célèbre. Meme si elle était constamment sur la route zigzaguant à travers le Far West, elle n’a jamais retouvé McKnight. Après des années sur la route, elle est retourné en Californie et recommence à jouer au Bodie où éventuellement, son apparence l’ayant abandonné et son argent parti, elle s’est empoisonné avec une overdose de morphine.

Quand bien meme les dernières années de vie de Madame M aient été difficiles et misérables, c’était ses jours de gloire et de succès don’t on se souvient. G.A. Montrose, Juge et éditeur du journal californien Bridgeport Chronicle-Union a plus tard rapporté que “des centaines de funerailles qui se sont tenues au camp minier, celles de ‘Madame Moustache’ ont été les plus grandes. Les joueurs de la place l’ont enterrée avec tous les honneurs, et des carrosses ont été apportés de Carson City, une distance de 120 miles, spécialement pour être utilisées dans le cortège funèbre.”

Eleanor Dumont a été nominée dans le Blackjack Hall of Fame en 2006. Même si elle n’a pas alors été séléctionnée pour inclusion, elle l’aura été probablement, comme le premier pro documenté et célébré.

En 1953, quelques temps avant qu’Edward Thorp entre en scène, quatre homes de l’U.S. Army ont stationné au Aberdeen Proving Ground au Maryland, USA, programmés pour inventer une stratégie de base pour le blackjack, n’utilisant rien de plus qu’un ensemble de calculatrices de bureau des années 50 et leurs propres habiletés mathématiques. Quand Thorp a plus tard utilize leur recherché pour concevoir une stratégie pour batter le dealer et mener leurs nombres à travers les ordinateurs du MIT, il a trouvé qu’ils étaient étonnament précis.

(U.S. Army; Aberdeen, Maryland, USA)
Même avant que Edward Thorp n’apparaisse sur la scène avec Beat the Dealer, Wilbert Cantey, Herbert Maisel, Roger Baldwin et James McDermott, communément connus dans les circles du blackjack comme les Quatre Cavaliers d’Aberdeen, ont inventé une stratégie de base n’utilisant aucun outil avancé qu’une calculatrice de bureau et leur proper prouesse mathématiques.

Débuts

L’histoire des Quatre Cavaliers a commence en 1953 quand MA Roger Baldwin, le particulier et mathématicien de l’U.S. Army a approché le Sergent Cantey demandant l’utilisation de la calculatrice de bureau pour calculer les cotes du blackjack. Il a été chanceux. Non seulement Cantey avait un intérêt dans le jeu, il a aussi une grande passion pour les nombres et ne pouvait pas resister l’attrait des defies mathématiques. Ils ont bientôt faire appel à l’aide de deux autres mordus des maths intéressés, McDermott et Maisel. Ensemble, ils ont passé chaque heure creuse de l’année suivante et demi lisant très attentivement leurs calculatrices et calculs jusqu’à tard la nuit.

Publication
Finalement, ils ont perfectionnés leur stratégie, qui était radicalement different des theories sauvages sur les cotes de blackjack qui étaient disponibles dans le temps où ils étaient réellement solides. En fait, quand Thorp a mener leurs nombres à travers les ordinateurs de MIT qu’il avait utilize pour ses recherches, ils étaient sortis étonnament précis: à un couple de centaines de point de pourcentage. En 1956, ils ont publié leurs resultants dans l’American Statistical Association, dans un article intitulé “The Optimum Strategy in Blackjack”. Un an après, ils ont publié un livre de 92 pages, maintenant depuis longtemps épuisé intitulé Playing Blackjack to Win: A New Strategy for the Game of 21.
Pas de jeunes gens riche

Ils n’ont jamais continué à gagner gros dans les casinos utilisant leur proper stratégie. Maisel explique comment leur recherché les a tourné de cette poursuite. “Nous étions sur le point de devenir des jeunes gens riches… nous avons forge la meilleure manière de jouer au jeu. Malheureusement, nous avons deviné que nous perdrions à la longue.” Alors, les cavaliers n’ont jamais poursuivi les millions que les équipes plus tard on pourchassés, même s’ils ont continué à se réunir tout au long de l’année pour parler du bon vieux temps.

Aveu officiel

Et cela, pour les Cavaliers, a sembléé conclure leur grand moment dans le monde du blackjack. Toutefois, McDermott, quand il va sur internet, continue à voir leurs noms sortir dans des articles en relation avec le blackjack. Il a été surpris et amusé de voir que sans le savoir, lui et ses amis avaient été honnorés dans les circles du blackjack avec le surnom The Four Horsemen of Aberdeen. Il a contacté Arnold Snyder, qu’il a considéré être le plus reconnaissable sur les détails de leur histoire en gros. Snyder a été surpris d’entendre parler des Cavaliers eux-mêmes. D’après McDermott, la reaction initiale de Snyder a été “Mon Dieu, vous les mecs, êtes encore envis?”. Snyder a immédiatement proposé de les mettre en avant pour être inclus dans leBlackjack Hall of Fame avec d’autres professionnels du Hall of Fame. Tous on réagis avec enthousiasme, et en 2008, les Quatre Cavaliers ont été officiellement nominees.

Wilbert Cantey est mort peu de temps après, le 21 mai 2008.
Al Francesco est l’un des joueurs de blackjack les plus respéctés de tous les temps. C’est l’un des sept nominés originaux du Blackjack Hall of Fame, et est aussi connu comme le Parrain du Blackjack. C’est l’inventeur de l’approche de jeu d’équipe Big Player et a gagné des millions dans des casinos, indétécté avec cette technique.

Al Francesco est l’un des joueurs de blackjack les plus respéctés de tous les temps. C’est l’inventeur de la stratégie de jeu d’équipe Big Player, qui lui a permis de cacher la force de ses joueurs du personnel de casino. Il est aussi connu comme le Parrain du Blackjack.

Débuts

Francesco a commencé à jouer à de nombreux de hazard pour se faire de l’argent dans sa ville, Gary, Indiana. Il est souvent sorti gagnat et s’est fait assez d’argent pour vivre de ses benefices de jeux. Quand le livre Beat the Dealer d’Edward Thorp est sorti, Francesco a vu instantanément une occasion. Il a étudié le système Ten Count de Thorp et a déménagé en Californie en 1963 pour y tenter sa chance. Le système de Thorp lui a donné un tel mal de tête qu’il est vite retourné à la maison pour étudier plus durement. Après cela, il a commencé à voir du profit dans le système de Thorp, mais cela a aussi attire la remarque du personnel de casino et il a été banni de plusieurs casinos.

Retour

Après celà, Al Francesco a joué au poker et autres jeux de hazard, ùais est retourné au blackjack en 1971, cette fois armé du système Point Count beaucoup plus gérable de Lawrence Revere. Il a tellement eu du succès dans le gain qu’il a seulement fallu un mois avant que le personnel du casino ne commence à le harceler encore. Il a su qu’il devait revenir avec une meilleure manière de jouer, une manière qui déguiserait, pas nécessairement lui-même, mais plutôt son habileté.

Le Grand Joueur

Dans cette même année, il est tombé sur la solution. Il était en train de jouer au blackjack avec son frère. Son frère avait joué un enjeu faible, Al Francesco trainait, attendant le diner et parlant aux gens. Il savait que son frère comptait les cartes, alors il s’est rendu compte que le compte devrait être promettant si son frère misait plus haut. Ça l’a frappé qu’il pouvait alors lancer une mise élevée avec une bonne chance de gagner. Il a alors commence à miser 100$ au bon moment, autrement, prétendant jouer avec distraction parce qu’il était en train de parler. Ça a continue pendant à peu près une demi-heure, Durant laquelle il a gagné un peu d’argent0 quand il est sorti du casino, le pitt boss est venu à sa suite. À sa surprise, le pitt boss a commencé à lui offrir toute sorte de maquette luxueuse. Cela a alors frappé Al Francesco que non seulement il avait trouvé un moyen de déguiser son comptage de carte, en faisant semblant de miser une grosse somme d’argent sans aucun souci, il ressemblait justement au type de joueur que le casino voudrait s’aggriper.

Jeu d’équipe

Ainsi, le concept du Grand Joueur est né. Al Francesco a immédiatement entrainé une équipe de compteurs pour compter les cartes tout en jouant sur de faibles enjeux. Ils lui feraient signe, et lui, en tant que Grand Joueur, lancerait des mises au bon moment. Son équide est devenu plus nombreuse, et il a aussi commence à entrainer d’autres BP, incluant Ken Uston. De cette manière, il pouvait permutter son équipe sur place (les joueurs comptant les cartes) et ses BP, minimisant les risques de détéction. Les équipes de Francesco joueux avec succès sans être détéctées pendant longtemps, rafflant des millions jusqu’à ce qu’Uston publie The Big Player en 1977.

Après le Big Player

La publication de The Big Player signifiait effectivement la fin des  équipes d’Al Francesco. Pour la toute première fois, au Sand’s Casino à Las Vegas, l’équipe d’Al Francesco a été arête. L’arrêstation a même été organize par Uston comme un coup de pub pour son livre. Evidemment, cela a fait que Francesco et Uston aient séparé leurs chemins pour des années après cela. Plus tard, Al Francesco a aussi formé une équipe informatique avec Keith taft. Ses techniques de BP sont encore utilisées avec succès par plusieurs équipes de blackjack du moment. Francesco est actuellement à la retraite de blackjack. C’est l’un des sept fondant les nominés du Blackjack Hall of Fame.
Peter Griffin était le genie en math qui s’est rendu compte que le potentiel du système de blackjack, sans tenir compte de sa complexité, peut être reparti en deux parameters, correlation de pari (BC) et efficacité de jeu (PE). Cela lui a permis d’analyser des systèmes sans avoir besoin de mener des simulations informatiques de consommation de temps. Griffin a aussi écrit The Theory of Blackjack, qui avait doublé le guide du blackjack de l’auteur du blackjack.

Peter Griffin est l’un des members inauguraux du Blackjack Hall of Fame. C’était un polyvalent extraordinaire, mais est mieux connu pour appliquer son esprit analytic aigu pour maitriser le jeu de blackjack et d’écrire un livre qui a été appelé le guide du blackjack de l’auteur du blackjack et le plus important analyse de comptage de carte depuis Beat the Dealer d’Edward Thorp.

Provoquer un intérêt dans le blackjack

Peter Griffin est né au New Jersey en 1937. Il s’est déplacé dans plusieurs 2tats américains dans sa jeunesse, jusqu’à ce qu’il obtienne un poste d’enseignant à L’Université de l’Etat de Californie où il enseignait les statistiques, les calculs et les equations differentielles. En 1970, il a proposé de donner un cours sur les statistiques de jeux de hazard et est allé à Las Vegas pour collecter des informations. Là, il a joué au blackjack et s’est retrouvé lui-même dérobé par les casinos. Au lieu de se décourager, cette experience a suscité son intérêt dans une analyse plus rapprochée du jeu de 21.

Un moyen plus simple d’approcher les problèmes complexes

C’était Peter Griffin qui a proposé en premier l’utilisation des raccourcis mathématiques des statisticians pour approcher les problèmes complexes dans le domaine des mathématiques. Griffin s’est rendu compte que le potential de tout système de blackjack, peu importe sa complexité, est rendu à deux parameters hautement importants: correlation de pari (BC) et efficacité de jeu (PE). Approchant des systèmes à travers ces deux facteurs a permis à Griffin de les analyser avec precision sans tenir compte des differences entre la propagation de paris et sans avoir à se referrer à des simulations informatiques étendues. Cela lui a permis de faire des evaluations précis de plusieurs methods différentes de compter les cartes.

La théorie du blackjack

En 1978, Griffin a buplié son ouvrage le plus célèbre, The Theory of Blackjack: The Complete Card Counter’s Guide to the Casino Game of 21. Ce livre travaille en profondeur sur les mathématiques derrière le jeu d’avantage et montre aux joueurs comment analyser efficacement les systèmes de blackjack. En plus de nombreux papiers sur l’analyse du blackjack, il a écrit un deuxième livre de blackjack en 1991,  Extra Stuff: Gambling Ramblings, dans lequel il traite des concepts plus abstraits comme l’analyse de jeux avec des règlements de payment variables et des paris proportionnels. Tous les oeuvres de Griffin sont loin d’être épuisés toutefois. Avec un poète et un écrivain comme frères et soeurs, Griffin a aussi connu un tout petit peu comment garder un public engagé. Le témoignage et les boutades caractérisent son style, qui vient comme une surprise bien accueillie par ceux qui le lisent pour la première fois.

Premièrement et avant tout un enseignant

Un autre fait incroyable était les capacités de Griffin quand il s’agit de compter les cartes. La plupart des joueurs peuvent, avec pratique, traiter un compte en cours et une vraie conversion de compte. Peter Griffin, à ce qu’on dit, a été capable de garder un suivi de six comptes en même temps. Malgré ces capacités de comptage de cartes, toutefois, et malgré le succès de son livre, Griffin s’est toujours considéré comme premièrement et avant tout un enseignant. Il a continué à enseigner tout au long de sa carrière, à l’Université d’Etat de Californie et dans différents cours en relation avec le casino.

Peter Griffin est mort d’un cancer de la prostate en 1998. En 2003, il est devenu l’un des members des sept originaux du Blackjack Hall of Fame.
James Grosjean est un pro du blackjack ainsi qu’ayant recherché les nombres derrière plusieurs autres jeux de casino pour son Beyond Counting, publié pour la première fois en 2000. En 2005, Grosjean a gagné un process avec Michael Russo contre le Griffin Agency, qui a mené à la faillite de l’agence. Il a aussi gagné une somme considerable en dommages et intérêts d’un process contre des casinos.

L’histoire continue que James Grosjean est devenu intéressé par le jeu d’avantage en jouant au blackjack comme un étudiant diplomé du department des mathématiques de l’Université du Chicago. En jouant une nuit, il a taché les cartes fermées maladroitement maniées par un croupier. Cela a instantanément provoqué un intérêt dans le calcul de l’avantage qu’il pourrait tirer de cette information.

Au delà du comptage

En 2000, James Gosjean a publié son premier livre, Beyond Counting: Exploiting Casino Games from Blackjack to Video Poker, un ouvrage mathématiques dans lequel il explore un nombre d’autres jeux de casinos ainsi que les systèmes de blackjack, les avantages de jeu de partenaire, et discute des joueurs d’avantage, des croupiers et des tricheurs. Exhibit CAA: Beyond Counting est la mise à jour la plus récente de son livre.

Batailles légales

Ce dont James Gosjean est le plus connu, toutefois, ce sont ses litiges liés au blackjack. Il a a poursuivi en justice Imperial Palace, gagnat un verdict de 400,000$ (~R2.7m). Il a un procès suspendu contre Ceasar’s Palace et contre quatre agents du Nevada Gaming Control Board. Il est aussi responsible de la faillite de Griffin Agency.
La fin de Griffin Agency

La Griffin Agency a tenu un livre sur les joueurs d’avantage, tricheurs et criminals pour plus de dix ans, dans lequel ils n’ont fait aucune distinction entre les compteurs de cartes et autres joueurs d’avantage et criminals. C’était la Griffin Agency qui a mis fin aux gains extravagants de l’équipe MIT Blackjack, et a fait que plusieurs autres joueurs aient été injustement harcelés et traits de criminals par des casinos. L’agence devait deposer le bilan après que Grosjean et Michael Russo ont été recompenses de 45,659 $ (~R300,000) en dommages et interest à cause du maltraitance qu’ils on subi dans les casinos après avoir été mis dans la liste noir comme étant des tricheurs par l’agence.

James Grosjean a été nominee au Blackjack Hall of Fame en 2006. Il joue encore aujourd’hui au blackjack, même s’il doit adopter plusieurs déguisements pour éviter d’être reconnu ou immédiatement expulsé.
Tommy Hyland est considéré comme le leader d’équipe de blackjack le plus fructueux de tous les temps à cause de la longevité de son équipe de blackjack et des millions de benefices qu’il a fait dans la cours de l’existence de l’équipe. Son équipe a utilize le comptage de carte, le suivi de battement de carte, le séquencement d’as et l’informatique pour batter les casinos mondiaux.

(Né en 1956, New Jersey)
Tommy Hyland est considéré comme le chef d’équipe de blackjack le plus fructueux de tous les temps à cause de la longevité de son équipe de blackjack et des millions de benefices qu’il a fait dans la cours de l’existence de l’équipe. Son équipe a utilize le comptage de carte, le suivi de battement de carte, le séquencement d’as et l’informatique pour batter les casinos mondiaux.

Hyland tente sa chance au blackjack

À l’Université, Hyland est son compagnon de chambre – qui a été de loin plus intéressé par le blackjack que Hyland – ont lu le livre de Lawrence Revere, Playing Blackjack as a Business, et ont décité d’apprendre la stratégie de base en jouant ensemble au poker. Le compagnon de chambre de Hyland a été fréquemment le perdant dans tous les autres jeux de hazard auxquels ils ont joués, mais quand ils sont allés ensemble à Atlantic City en 1978, Hyland a été choqué par le taux des gains de son compagnon de chamber

La première équipe de Hyland

Un des principaux problèmes de Hyland était le mangue de ressources sur la manière de compter les cartes. Il connaissait la théorie, mais pas la manière de l’appliquer dans un casino. Un compteur de carte que Hyland a rencontré à Atlantic City l’a présenté au Blackjack Professionnel de Stanford Wong. Après avoir appris comment compter les cartes et lu Million Dollar Blackjack de Ken Uston, Hyland est devenu intéressé dans la formation d’une équipe. Ensemble avec un partenaire de golf et deux autres compteurs de cartes d’Atlantic City, Hyland a formé une petite équipe qui a joué avec succès en 1979. les autres members de l’équipe sont allés à l’étranger pour tenter leur chance aux tables de blackjack asiatiques, et Hyland s’est tourney vers son partenaire de golf pour son prochain projet.

Hyland devient un chef d’équipe

Hyland deviant alors un recruteur, entraineur et administrateur pour ce qui deviendrait l’équipe la plus persistante dans l’histoire du blackjack. Il avait recruté des gens de son club de golf qui semblaient intéressés et honnêtes, et les ont mis dans l’équipe quand ils devenaient assez bons.

Cette équipe jouait avec succès, même si Hyland révèle plusieurs de ses probl_mes qu’ils on rencontré dans une interview avec Richard Munchkin pour Blackjack Forum, comme le harcèlement par les casinos, devenant un cible pour diffamation et étant fait roulé par Rats Cohen (un destin partagé par Keith Taft).
Le problème avec le succès

À cause de son succès, Hyland a aussi fait face à beaucoup de harcèlement par des casinos. Quelques uns des incidents les plus extrêmes incluent l’arrêstation de Hyland pour avoir mis un appareil dans un casino au Bahamas. La police a alors aussi arrêté  sa femme et l’a retenu en otage pour l’intimider et le forcer à plaider coupable d’une accusation de fraude (puisque porter des appareils n’était pas illegal au Bahamas, ils étaient, dans le temps, obligés de fabriquer une charge pour le faire plaider coupable). À St Kitts, dans les Caraïbes, Hyland a été menace d’une arme par un propriétaire de casino qui a exigé qu’on lui rende son argent. Hyland a initialemnt refisé, mais quand le propriétaire de casino a par la suite suggéré qu’ils “fassent un tour” et l’a emmené dehors la nuit avec une arme pinté sur lui, Hyland s’est rendu compte que l’homme était sérieusement sur le point de le tuer et est revenue sur sa decision. Les casinos canadiens ont aussi tenté d’interdir Hyland l’accès sur les planchers de son procès bahamien, et son équipe a été arrêtée pour séquencement d’as au Canadian Casino Windsor. Les casinos ont essayé d’influencer le jugement mais grâce au témoignage d’expert, specialement celui du pro du blackjack Arnold Snyder, la Court a decide que l’équipe de Hyland n’avait pas triché et ne pouvait pas être intenté juste pour avoir utilize une stratégie intelligente.

En 2003, Tommy Hyland a été élu un des nominés originaux du Blackjack Hall of Fame.

Jess Marcum était un Professionnel du Blackjack avant Thorp qui a découvert comment battre le jeu bien avant que Thorp n’entre en scène. Il a travaillé comme mathematician pour le groupe de réflexion de politique globale Rand Corporation, mais s’est change pour devenir un joueur de blackjack à plein temps après qu’il ait vu le jeu étant joué à Vegas et a invénté une stratégie de base precise et une stratégie de comptage de carte n’utilisant qu’un crayon et du papier.

Jess Marcum est né à Knoxville, Tennessee, le 30 décembre 1919. C’était un génie de comptage de carte savant Thorp, qui a développé son proper système pour battre le jeu, n’utilisant qu’un crayon et du papier. Son père était un immigrant russe et un professeur à l’Université du Tennessee, et sa mere une immigrante australienne et une bibliothécaire. Il a étudié pour devenir ingénieur éléctrique, et après ayant obtenu son diplôme, a travaillé sur son PhD, mais Marcum en est bientôt devenu impatient et du système éducationnel et a arrêté. Il a alors travaillé pour Rand Corporation, qui a employé plusieurs mathematiciens ayant un PhD. Toutefois, Marcum a réussi à devenir proéminent parmis eux en résolvant un nombre de problèmes qu’aucun n’était capable de résoudre.

Introduction au blackjack

Un jour en 1949, lorsque travaillant encore pour Rand Corporation, un ami a demandé à Marcum de l’accompagner à Las Vegas pour le week-end. Marcum ne connaissait pas beaucoup les jeux de casino dans le temps, mais a observe spécialement le jeu de blackjack très attentivement. Dans le temps, les croupiers utilisaient un seul jeu de carte et les donnent tous jusqu’à la toute dernère carte. Marcum s’est instantanément rendu compte que si on continue à suivre les cartes, on peu battre le jeu. Quand il est arrive à la maison, il a instantanément commence à travaillé la meilleure manière de le faire n’utilisant qu’un crayon et du papier. Même si les notes de Marcum étaient perdus, Arnold Snyder, qi l’a personnelement connu, a écrit qu’il avait développé des équations qui lui ont données une stratégie de jeu et de pari ainsi que des algorithmes pour garder un suivi des cartes.

Marcum atteint Vegas

Marcum a atteint Vegas Full Time au début des années 50, armé de sa méthode de gains sans precedent. Il a essayé d’être discret que possible, mais bientôt les pit bosses étaient devenus très attentifs aux jeux de Marcum. Ils ne pouvaient, toutefois, pas découvrir comment il le faisait. Après neuf mois, ils ne l’ont toujours pas découvert, et s’étaient tout simplement allies avec d’autres casinos de Vegas pour le bannir. Marcum a alors attaint Reno, et après six mois, les casinos de Reno ont engage un detective qui a découvert qu’il a été banni de Vegas. Après avoir été aussi banni de Reno, Marcum a attaint plusieurs autres lieux de jeux de hazard pour à peu près une décennie, jusqu’à ce que le livre d’Edward Thorp a effectivement mis fin à sa carrière.

Battre le croupier

Marcum avait toujours été très secret sur sa technique de blackjack. Toutefois, quand le livre Beat the Dealer de Thorp atteint les rayons et une stratégie de gain est devenu largemtn disponible au public, Marcum a perdu l’intérêt de poursuivre sa carrière de blackjack et est retourné en Californie et à sa carrière scientifique.

L’automate

En 2001, Sam Cohen a sorti une biographie de Jess Marcum, The Automat: Jess Marcum Gambling Genius of the Century, qui a été la raison pour laquelle Allan Schaffer, un ami de Marcum, a écrit un article étendu pour le Blackjack Forum dans lequel il a refuter quelques affirmations de Cohen. Cohen était, pour des raisons personnelles, hostile à l’encontre de Marcum, et sa biographie le reflète. Cohen a declaré, par exemple, que Marcum était devenu psychotique vers la fin de sa vie et a commis un suicide. Schaffer declare qu’aucun de ses amis n’aient remarqué un comportement inhabituel venant de Marcum et le croit être mort de causes naturelles.

Ouvrage plus tard

Personne ne sait combien d’argent Jess Marcums’était fait en jouant au blackjack, il a toujours été, depuis, très discret à propos de ses exploits de blackjack. Dans les années 80, Marcum est devenu accro au somnifère halcyon, mais s’est remrquablement et Presque complètement rétabli. Il a alors déménagé à Reno où il a vécu dans un hôtel et a consulté des gens dans l’industrie du jeu, incluant un cas de haut profil pour Donald Trump. Jess Marcum est décédé en 1992, à l’âge de 72 ans.
La MIT Blackjack Team a aussi connu différents incarnations à partir de 1979.cette équipe a pris des millions des casinos en comptant les cartes et employant des stratégies d’équipe pour déléguer des taches complexes, faire usage optimal des talents individuels et déguiser des plans de paris. Ils sont devenus célèbres grâce à leur énorme succès. L’incarnation du Strategic Investments de l’équipe a été popularisée dans, par exemple, Bringing Down the House and 21.

Cette fameuse équipe est originaire du Massachusetts Institute of Technology. En 1979, un nombre d’étudiants du MIT ont suivi un cours d’activités indépendantes sur le jeu et théorie de probabilité, et tentés leurs habiletés théoriques nouvellement acquises dans les casinos d’Atlantic City directement après. Leur voyage a été loin d’être fructueux, et seulement deux members de ce group de blackjack initial ont retenu assez d’intérêt dans le jeu pour continuer à donner leur proper cours d’activités independent sur le comptage de cartes le semester suivant, organisant encore un voyage à Atlantic City pour tester leurs habiletés. Les resultats combinés de ce voyage ont confondu lrs participants, et la sequence des hauts et de bas ont fait douter l’équipe s’ils étaient capables de battre le jeu dans un casino réel, sans tenir compte de leur habileté de comptage. Encore, plusieurs étudiants on perdu leur intérêt.

Toutefois, un des étudiants de l’équipe originale d’Atlantic City qui a été impliqué dans les deux voyages, J.P. Massar (“Mr M”), est venu à la rencontre d’un joueur professionnel nommé Bill Kaplan, qui a mené beaucoup d’équipe de blackjack à succès à Las Vegas. Depuis, la propre équipe de kaplan a été dispérsée parce que beaucoup de joueurs ne pouvaient plus jouer dans les casinos de Vegas et quelques uns étaient partis pour l’Europe pour continuer à jouer là bas, la suggestion de Massar d’observer le MIT Team et affirmer leurs fautes est arrivée à un moment propice.

Réorganiser l’équipe

Kaplan a été choqué de voir à quell point la MIT Team était désorganisé. Malgré le fait d’être des joueurs très mathématiquement talentueux, leur approche chaotique au comptage de cartes et les paris et leur focalization sur des discussions théoriques que l’expérience normale de casino avait empêcher l’équipe de jouer à un avantage optimal. Kaplan a propose une reorganisation rigoureuse de l’équipe, ses systèmes de jeu et de traitement de données, et ses procedures de selection de candidates. Pendant leur première sortie en casino, cette nouvelle MIT Team a doublé leur financement de 89,000 USD (près de 670,000 ZAR) en dix semaines de frappe dans les casinos, et avait fait un benefice moyen d’un equivalent de près de 1 200 Rand par heure.

Utilisant l’approche d’équipe de blackjack développé par Al Francesco et décrit par Ken Uston dans Million Dollar Blackjack, Kaplan avait arrange l’équipe comme suit:

Spotters – Un observateur compte les cards tout en jouant. Puisque l’observateur ne doit pas attirer l’attention du personnel du casino, ils doivent jouer un minimum de pari et s’empêcher d’accroitre leurs paris quand le jeu de carte devient favorable. Au lieu de cela, ils quittent la table à ce stade, permettant à un membre d’équipe pariant plus aggressivement joindre la table à la place.

Back-Spotters – Cest spotters ne jouent pas tout en comptant les cartes pour l’équipe. Ils peuvent ainsi être utiles quand le casino est assez peuplé pour rester près des tables sans attirer l’attention.

Gorillas – Ces joueurs misent toujours crûment. C’est pour cela qu’il est essential qu’ils rejoignent une table au bon moment.

The Big Player – Ce member de l’équipe est profilé comme un haut rouleur qu’on ne peut pas ignorer, misant une énorme somme d’argent. Le grand joueur avait besoin  de jouer le rôle d’un grand dépensier avec conviction et doit en plus être capable de compter les cartes tout en n’étant pas repéré.

Au milieu des années 80, Kaplan est devenu si célèbre qu’il ne pouvait plus entrer dans les casinos sans attirer l’attention du personnel de casinos et mettre en danger le reste de l’équipe, et ainsi déléguant la gestion de l’équipe à John Chang (“Johnny C”) et Bill Rubin. Toutefois, en 1989, l’équiê a finalement arrêté à cause des conditions de jeux changeant et l’épuisement de joueur.

Strategic Investments

En 1992, Kaplan, Massar, et Chang (rejoint en 1993 par Sarah McCord) a fondé un Limited Partnership pour financer de nouveaux joueurs. Ils ont collectés 1 millions USD (R7,5 million) pour financer leurs joueurs recrutés de près de 80, jouant à travers l’Amérique ainsi qu’en dehors des Etats-Unis. Cette équipe a été très fructueuse, générant d’énorme benefice ainsi que des pressions. Aussitô que les casinos ont identifié et barricadé un joueur, un nouveau joueur le remplaçait, et l’équipe prend des millions aux casinos, même si le besoin d’évacuer plus de joueurs pour l’équipe réduit ses norms séléctives. Éventuellement, toutefois, des enquêteurs privés ont découvert que le lien entre pleusieurs joueurs recrutés était le MIT. Ils ont obtenu un annuaire MIT et a ajouté des photos dans leur base de données d’image. Avec la plupart de leurs joueurs bannis des casinos et ayant fait quelques gains spectaculaires, Strategic Investments a payé leurs investisseurs et joueurs et a été disperse en 1993. C’était cette incarnation de la MIT Blackjack Team qui a été popularisé dans Bringing Down the House, 21, and Breaking Vegas.
Après SI

Après cela, bon nombre de membres d’équipe se sont sépararés en deux groupes indépendants, les Amphibiens et les Reptiles. Même étant tous deux fructueux, au tournant du siècle, beaucoup des joueurs s’étaient tournés vers d’autres professions. David Irvine et Mike Aponte ont fondé le Blackjack Institute en 2004, une société qui fournit une matière instructive sur la manière de gagner au blackjack, comme le DVD DVD 60 Minutes to Winning Blackjack.
Si vous aviez entendu parler ou lu à propos de Richard Munchkin, ce sera surement sur sa capacité d’interviewer de blackjack astucieux ou un habile joueur de tournoi, mais ce pro du blackjack a aussi profité d’une carrière comme directeur de film à Hollywood, écrivain et producteur, et est plus connu dans ces circles pour les films de Kung fu. Richard Munchkin a interviewé beaucoup des gens les plus célèbres dans le monde du blackjack. Après avoir écrit Gambling Wizards il travaille maintenant sur un livre similaire axé uniquement sur les magicians du blackjack.
Aujourd’hui, Darryl Purpose est un compositeur, musician et chanteur mais dans les années 80, c’était le compteur de carte le plus rapide de l’Atlantic City et Vegas, capable de compter un jeu de carte sans défaut en dix secondes. Un joueur de blackjack à succès de lui même, Porpose a aussi joué dans différentes equips de blackjack, incluant quelques un de Ken Uston. Il a joué et gagné dans des casinos mondiaux, à un point même de se faufiler dans un rencontre de Yakuza pour exiger un payment qui lui était du.

(Né à Los Angeles)

Aujourd’hui, Darryl Purpose est un chanteur/compositeur en tournée avec 6 albums sortis. En 1986, il deviant un activiste anti-guerre et un militant de la paix. Mais avant, c’était l’un des plus grand joueurs de blackjack dans le jeu et le compteur de carte le plus rapide de Las Vegas et d’Atlantic City.

Debutant avec un livre

À l’âge de 16 ans, Darryl Purpose était déjà un joueur de carte, alors sa mere lui a donné un copie de Beat the Dealer d’Edward Thorp comme cadeau de Noël. Quand il avait 19 ans, il a quitté l’université. Il a été un étudiant de guitar classique à Cal State Northridge, mais une maladie dans ses articulations (maintenant guérie) a mis d’abord une main en éclisse, ensuite l’autre. N’étant plus caplable de joueur, Purpose a emballé sa guitar, quelques chemises et 50$ et s’est dirigé vers Las vegas.

Vegas

Là bas, il était vite à court d’argent et avait travaillé dans la vente de stylos à bille. Ayant lu le livre de Thorp, Purpose a emmené son chèque de paie au casino. Cette prmière nuit là, il a quitté le casino avec dix fois plus d’argent dans sa poche, mais par la suite, sa chance de débutant et son financement se sont épuisés. Une nuit, il a remarqué un autre jeune homme à la même table qui compatient aussi les cartes avec un compte de côté d’as. Quand l’homme est parti, Purpose l’a suivi. L’homme, nommé Art, a initialement pensé que Purpose était un personnel de casino, mais quand Purpose a expliqué qu’il était aussi un compteur de carte, ils sont tout de suite devenus amis. Art l’a reféré à un compteur de carte qui faisait partie d’une équipe professionnelle, Ron Karr. Purpose n’a pas perdu de temps à sa recherche pour discuter du comptage de carte, et à la seconde visite, Karr a invité Purpose à travailler pour l’équipe.

Jouer pour une équipe

Purpose a invité Art, et ils ont travaillé ensemble pour l’équipe comme observateurs. Toutefois, l’équipe a seulement compté des cartes sur le côté pour se faire de l’argent pour financer leur projet plus grand: developer un ordinateur de suivi de battement de carte, ce dont Purpose et Art n’étaient pas au courant. Quand il a été invite à participer au projet de suivi de battement de carte, Art est resté avec l’équipe, mais Purpose a souhaité se bouger, et un autre membre de l’équipe l’a présenté à l’équipe de Ken Uston.

Griffiné à vie

Purpose a été intrigue par la célébrité et le mystique d’Uston. Il était d’abord testé par Bill Erb et a rejoint l’équipe comme observateur, appellant le grand joueur qunand le compte était facorable. Comme un compteur jeune et vert, Purpose a été envoyé dans les scènes les plus chaudes avec des joueurs reconnus, qui ont bientôt attiré l’attention des casinos et l’ont attrapé, comme il’a mis dans une enterview avec Richard Munchkin, “complètement Griffiné à vie”. Toutefois, quand Purpose jouait dans les quartiers pour compter pour un Grand Joueur, quelques casinos ne le remarqueraient pas, il l’a rappelé dans une interview. “Regardez, c’est Darryl Purpose”, diraient-ils, “Il a du perdre son financement. Il est rendu aux quartiers de paris!”

Compteur de carte le plus rapide

Une fois, l’équipe d’Uston a organisé une rencontre avec une autre équipe pour voir qui possède le compteur de carte le plus rapide. Purpose pouvait compter un jeu de carde en moins de dix secondes, alors l’équipe a misé une énorme somme d’argent sur lui. Toutefois, pendant la compétition, personne n’a dit au compteur combien de jeux de cartes il y avait en jeu et et tous deux ont pensé qu’il y en avait six et qu’ils étaient lents parce qu’il était tard et qu’ils avaient bu. Purpose a gagné le premier round sur trois, mais a perdu le second. Encore après les deux rounds aient salués une trop haute compte de côté des as, Puspose a deviné la ruse quia été jouée et a gagné le troisième round dans lequel son opposant pressé a été fini en un. Après cela, Purpose lui a demandé combien de jeux de cartes il y avait dans le jeu, et l’autre compteur a levé les bras et a rugi « C’est fini ! il y avait sept jeux de cartes ! »

Devenir performant

Purpose a travaillé d’arrache pied pour l’équipe de Ken Uston et ses propres équipes. Dans un déguisement, utilisant une teinte pour la peau, un costume trois pièces et un long manteau en vison, il a une fois gagné 150.000 dollars en une seule session, le plus grand gain de blackjack en une session dans le temps. Après avoir rejoint la marche de la paix en 1986 et formé un groupe avec d’autres activistes anti-guerre pour former le marche, Purpose est devenu de plus en plus impliqué dans l’activisme et performer comme musicien. Il jouait toujours au blackjack dans des casinos autour du monde et s’est retouvé dans plusieurs situations dangereuses impliquant la mafia russe, des proprietaires de casinos des Caraïbes en relation avec la mafia, et le Yakuza japonais en Korée. “J’ai fait mon travail”, l’a-t-il expliqué, “Et je n’ai pas vraiment pensé que c’était si dangereux.” Purpose a conclu que si ce n’était pas pour de l’argent, il ne l’aurait pas “envoyé baladé” si facilement. “Cela ferait une bonne histoire” est une toute aussi bonne raison. Aujourd’hui, Purpose est heureux d’être un musicien, même si ça paie moins. Il chante des chansons avec des narrations solides sur ses voyages et oui – sur le jeu de blackjack aussi.

Darryl Purpose a été nomminé au Blackjack Hall of Fame en janvier 2010.

Zeljko Ranogajec est aussi connu comme “le plus grand parieur du monde” pour ses revenus de paris annuels massifs (estimés à près de 1 million de dollar), et comme le “Monstre du Loch Ness” pour ses appartions non fréquentes mais mouvementées dans les casinos. L’Homme à Million de Dollar de paris a commencé sa carrière lucrative dans le jeu comme joueur d’avantage de blackack. Il est devenu connu comme un joueur hautement talentueux et innovant, mais très bientôt, il a été banni de presque chaqu casino australien et américain.

Le joueur australien insaisissable Zeljko Ranogajec est aussi connu comme “le plus grand joueur deu monde” ou, à cause de ses rares apparitions en public et ses dépenses de paris massives, le Monstre du Loch Ness. Pendant que son nom introduira la peur dans le coeur de tout bookmaker, Ranogajec a aussi profité d’une carrière lucrative comme joueur professionnel de blackjack et est, selon le Blackjack Insider, connu parmis les pros comme “l’un des plus prolifiques et innovants [joueur d’avantage] de tous les temps.”

Jouer au Blackjack

Zeljko (pronnoncé “Jelko”) Ranogajec est né à Hobart, Australie. C’était durant son temps à l’Université de tasmanie, où il a étudié le Commerce et le Droit, qu’il a commencé à jouer au blackjack au Wrest Point Casino et à compter les cartes. Il a plus tard aussi passé du temps comme employé à mi-temps au même casino. Il parait que Ranogajec a commencé à jouer avec un modeste financement d’une paire de cent dollars, et a assidument frayé un chemin pour éventuellement gagner des millions. C’était longtemps avant que Ranogajec soit banni de presque chaque casino en Australie. Il a alors déménagé en Amérique, où il a été éventuellement banni de la plupart des casinos.

Le plus grand parieur du monde

Étant banni des casinos signifiait que Ranogajec devait tourner son intelligence vers d’autres entreprises et s’est tourné, entre autres, vers les courses. Il a peu a peu installé une opération de 24/7 et la rumeur disait (comme Ranogajec est insaisissable et secret) que cette opération emploie partout entre 30 à 100 observateurs, analystes, administrateurs et parieurs. Il est estimé que les revenus de jeux totaux de Ranogajec étaient autour d’un million de dollar l’année, même si Ranogajec était lui même prétendu avoir dit à un reporter que l’étendue de sa richesse est énormément exagérée. Ranogajec n’est jamais apparusun aucune des listes les plus riches d’Australie, parce que le secret autour de ses opérations de jeux fait que sa richesse exacte soit impossible à éstimer.

Hall of Fame
La crise de données de courses massives et opération de paris de Ranogajec a beaucoup éclipsé son histoire en tant que pro du blackjack, dejà qu’au Blackjack Ball de 2011, les pros qui ont fait le casting des votes ont honnoré Ranogajec d’une nomination de Blackjack Hall of Fame. Cela a provoqué du mécontentement sur différents forums de blackjack, puisque les autres nomminés incluaient le pionnier du blackjack Jess Marcum. Zeljko Ranogajec a été officiellement nomminé au Blackjack Hall of Fame en 2011.
Lawrence Revere a commencé sa carrière comme joueur professionnel en 1943. Il a travaillé dans presque tous les domaines du business, a été croupier, pit boss, médiateur, propriétaire et joueur professionnel. Revere est mieux connu pour développer un système pour calculer le compte réel qui a révolutionné le comptage de carte, voyant le potentiel d’une suggestion que personne n’a empêché jusque là.

(Né Griffith K. Owens, aka Eugene Griffin, Paul Mann, Leonard “Spec” Parsons)
Lawrence Reverse a commencé à jouer au blackjack dans les coulisses d’un coiffeur de l’Iowa. Il a alors déménagé au Nebraska où il a eu un diplôme en mathématiques à l’Université du Nebraska. Après avoir reçu son diplome, il a déménagé à l’ouest en 1943 pour commencer sa carrière de joueur professionnel. Revere a travaillé des deux cotés du jeu. Son expérience de 28 ans dans l’affaire des jeux inclue le travail comme pit boss, croupier, propriétaire, médiateur et joueur de blackjack professionnel. C’est mieux de dire que Revere connaissait le business à fond.

Jouer au Blackjack comme business

Il est mieux connu pour sa contribution révolutionnaire à la stratégie du blackjack, Playing Blackjack as a Business. La première sortie était une brochure limite spirale. Pas très impressionnant en apparence. Revere n’avait même pas pris la peine de mettre le texte sous droit de reproduction quand il l’a publié pour la première fois en 1968, jusqu’à ce que John Luckman, le fondateur du Las Vegas Gamblers Book Club, ait convaincu Revere en 1969 de protéger son oeuvre du plagiat. Mais sa brochure de 36 pages d’un air non impressionante a prouvé le vieux dicton d’une manière très littérale. Ça a changé le comptage de carte pour toujours.

De qoui parle le rafus?

Jusque là, plusieurs joueurs avaient utilisés des méthodes encombrantes pour garder un suivi du vrai compte, systèmes qui pouvaient donner même au meilleur des pros un énorme mal de tête. Dans la deuxième édition de Beat the Dealer, Edward Thorp a mentionné un compte Hi-Lo, mais n’a pas pris la peine de le résoudre dans un système fonctionnel. Pas comme ces autres qui l’ont ignoré, Lawrence Revere a vu que ce système pouvait être développé en un outil puissant. La méthode de Revere pour calculer le vrai compte a été une telle amélioration qu’il a été utilisé par presque tout développeur de systèmes de point de compte égal depuis.

Célébrité

La connaissance du blackjack de Revere s’est étendue à l’expértise dans le jeu de carte fermée et suivi de battement de carte. Il est devenu une telle célébrité dans le blackjack qu’il pouvait se vanter d’être banni de chaque casino du Nevada depuis. Il a aussi enseigné à d’autres compteurs de cartes comment utiliser ces techniques. Compte tenu sa réputation, ses frais ont été dits modérés. Il y a aussi une rumeur comme quoi il pouvait tester l’habileté de comptage de ses élèves, mais tire subrepticement une carte du jeu de carte pour qu’ils pensent qu’ils avaient fait une erreur afin de les motiver à pratiquer encore plus fort.

Lawrence Revere est mort d’un cancer du poumon en 1977. il a été nomminé au Blackjack Hall of Fame in 2005, avec le programmeur informatique Julian Braun.
Max Rubin est l’auteur de Comp City: A Guide to Free Gambling Vacations qui est un guide très accessible pour exploiter les faiblesses dans les systèmes maquettes des casinos. C’est aussi l’inventeur du Blackjack Hall of Fame et l’hôte d’un bal de blackjack seulement sur invitation top-secret, où les meilleurs joueurs de blackjack sur la scène disputent le titre du meilleur joueur blackjack du monde.

Max Rubin est un expert du jeu et est généralement considéré comme le meilleur analyste de diffusion d’évènements de jeux. C’est l’un des avocats de joueurs de blackjack professionnels le plus visible. Il a présenté le World Series of Blackjack et a co-accueilli l’Ultimate Blackjack Tour. L’idée de rendre hommage aux personnages leaders dans le blackjack du monde dans un Blackjack Hall of Fame a été l’invention de Max Rubin. Dans la deuxième année d’existence du Hall of Fame, Rubin a été lui-même élu comme un membre.

Casino Comps
Max Rubin est l’auteur de Comp City: A Guide to Free Gambling Vacations, un guide pour exploiter les maquettes des casinos. Comp City s’appuie sur l’expérience de Ruben comme leader, pit boss et directeur de casino pour démontrer comment même les joueurs de blackjack qui ne sont pas des compteurs de cartes peuvent tirer profit des casinos en profitant des faiblesses dans les systèmes de maquette des casinos pour avoir de la nourriture et des boissons gratuits, logement gratuit et même des billets d’avion gratuits en créant l’illusion d’une haute action sur une table de blackjack.

Blackjack Ball
Ruben est aussi est l’hôte inventif et amateur d’amusement du Blackjack Ball, un évènement de blackjack seulement sur invitation top-secret pour les meilleurs joueurs de blackjack. Au Blackjack Ball, les joueurs les plus habiles testent leur maitrise de tous les genres d’aspects du jeu – incluant la pensée hors de la boite – à travers plusieurs évènements. Arnold Snyder raconte une anecdote amusante sur un évènement où les joueurs qui avaient survécus aux premiers rounds avaient jeté un jeu de carte dans un bocal à poisson. Snyder s’est tenu derrière la ligne à dix pieds et a envoyé sa carte dans le bocal. Ça a atteint la cible, mais s’est incliné, battu et attérri, au dernier moment, plus loin du bocal qu’il s’y est attendu. À son soulagemtn, les deux candidats suivants ont souffert le même destin. Le dernier candidat, Bradley Peterson, s’est approché, a haussé les épaules, l’a froissé en une petite boulle et l’a jeté avec désinvolture dans le bocal.

Le titre du plus grand joueur de blackjack du monde

Au Blackjack Ball, les invités – qui devaient apporter une bouteille maquettée de champagne de première classe pour y accéder – ont disputé le titre du plus grand joueur de blackjack du mone. Ils ont placé de lourdes mises et contre les chances d’un autre de placer et de gagner la coupe. James Grosjean, en tant que triple champion en titre et un redoutable gars intelligent, a été rayé de l’action, étant demandé de poser les questions au teste préliminaire au lieu de les répondre, juste pour rendre les choses intéressantes. Chaque année, les invités du Blackjack Ball font des votes pour détérminer qui devrait être le prochain nomminé du Blackjack Hall of Fame.
L’expérience de Don Schlesinger dans le domaine du blackjack s’étend sur trois décennies. En tant que mathématicien, chercheur, enseignant et pro du blackjack, il a collaboré avec quelques grands renoms dans le domaine et a été nomminé membre du Blackjack Hall of Fame à plusieurs reprises pour sa contribution au jeu d’avantage. C’est l’auteur du Blackjack Attack: Playing the Pros’ Way.

Don Schlesinger est un pro du blackjack don’t l’expérience dans le domaine du blackjack s’étend sur trois décennies. Il a été nomminé membre du Blackjack Hall of Fame à plusieurs reprises.

Apprendre à connaître le jeu

Schlesinger est né à New York City, a étudié les mathématiques et possède un diplôme B.S. du City College of New York. Il a aussi étudié le français au City University of New York, et possède un M.A. et un diplôme M.Phil dans son domaine. Schlesinger a joué au blackjack à Las Vegas en 1975 et est devenu rapidement intrigué. À partir de 1976, il a appris comment comment compter les cartes utilisant le Playing Blackjack as a Business de Lawrence Revere.
Changement de carrière
Schlesinger a commencé à enseigner les mathématiques à New York et plus tard, le français, mais est devenu plus attiré par le blackjack et a de plus en plus pratiqué et compétent, il a commencé à diriger sa passion vers la recherche et l’enseignement du jeu d’avantage de blackjack. En 1984, il a changé de carrière et a commencé à travailler comme directeur principale à la banque d’investissement de Wall Street jusqu’n 1998. Après sa retraite de l’industrie de la finance, Schlesinger a eu encire plus de temps à consacrer au blackjack.

Par la suite, Schlesinger a fait de grandes contributions au monde du jeu davantage de blackjack par le biais de ses recherches sur des paris optimals, analyses des risques, jeu d’équipe et camouflage. Depuis, non seulement Schlesinger jouait et faisait des recherches, mais il a aussi écrit et publié des articles et enseigné le sujet. Il a collaboré avec un hôte impressionnant d’autres joueurs, incluant les Hall of Famers Arnold Snyder, Stanford Wong, Peter Griffin et Ed Thorp.

Attaque de blackjack
Beaucoup des recherches de Schlesinges est recueilli dans son livre Blackjack Attack: Playing the Pros’ Way. Dans son livre, il traite les analyses des risques, le jeu d’équipe, l’illustre indices de comptage de 18 cartes, invente des cartes de stratégie de base précis, compare des systèmes de comptage de carte et la publication la plus récente comprend aussi un retravail des recherches de Peter Griffin sur les valeurs attendues. Pas une lecture facile, en d’autres termes, mais un qui en vaut la peine pour les joueurs avec une passion pour les maths derrière le jeu.
Arnold Snyder a été un joueur professionnel de blackjack pour plus de 30 ans, mais il est mieux connu pour ses publications dans le domaine du blackjack. C’est l’éditeur et contrubuteur fréquent du Blackjack Forum et a écrit plusieurs livres sur l’histoire du blackjack et le jeu d’avantage, comprenant The Blackjack Formula and The Big Book of Blackjack.

Arnold Snyder a été un joueur de blackjack et de poker professionnel pour plus de trente ans et a découverts plusieurs techniques de blackjack, mais mais il est mieux connu pour ses publications à la fois sur le blackjack et le poker. C’est l’éditeur de Blackjack Forum, un journal d’affaire pour les professionnels du blackjack qui a été fondé en 1981. Snyder a commencé Blackjack Forum car c’était le genre de journal qu’il voulait lire, il n’y avait rien de pareil à lui disponible dans le temps. Anciennement un trimestriel de cent pages, Blackjack Forum est maintenant publié exclusivement en ligne.

Les droits des compteurs de cartes

Snyder est aussi bien connu comme avocat pour les droits des compteurs de cartes, cartes fermées et joueurs dealer-tell d’utiliser leurs habiletés pendant le jeu. De plus, étant un expert dès qu’il s’agit de jouer au blackjack, Snyder est aussi un expert sur l’histoire du blackjack avec beaucoup de recherches originales indépendantes à son nom. Bien lu et pensant, Snyder a soutenu à plusieurs reprises que compter les cartes est une habileté parfaitement fégale qui ne devrait en aucune façon être confondu avec la triche. Il est apparu comme un témoin expert dans plusieurs cas de procès contre les joueurs de blackjack, comprenant le cas contre le chef d’équipe de blackjack, Tommy Hyland, dans lequel le témoignage de Snyder a été crucial dans la préservation des droits des équipes de blackjack aux Etats-Unis et au Canada.

Auteur du blackjack

Snyder est un écrivain engagé et éloquant. Ses plusieurs publications sur le blackjack comprennent son excellent livre The Big Book of Blackjack, Blackbelt in Blackjack: Playing 21 as a Martial Art, The Blackjack Formula, and the Blackjack Shuffle Tracker’s Cookbook: How Players Win (And Why They Lose) With shuffle Tracking. Snyder a été le premier à publier sur l’importance de la pénétration du jeu de carte (à quel point le croupier traite dans le jeu de carte), prouvant à travers des simulations que la pénétration de jeu du carte est plus essentiel au succès d’un compteur de carte qu’utiliser un système de comptage de carte.

Arnold Snyder est un membre expert du Blackjack Hall of Fame.
L’expert élévtronique Keith Taft a été nomminé au Blackjack Hall of Fame en 2004, pas pour ses exploits en tant que joueur de blackjack, mais pour avoir créer et utilisé des inventions ingénieuses pour battre efficacement les casinos. Il a créé plusieurs appareils qui ont aidés, lui et d’autres joueurs d’avantage, de gagner une marge sur les casinos, comme des appareils de comptage de carte portables George and David, l’appareil de suivi de battement de carte Thor, et le Telly Belly.

(mort en 2006; Californie)

Introduction au Blackjack
Keith Taft a été un professeur de music et de physic avec des diplômes d’étudiants dans les deux matières. Il a alors obtenu un diplôme en physique et a travaillé à Raytheon en Californie. Taft a eu un intérêt pour le blackjack pour la première fois quand, pendant les vacances de famille à Reno en 1969, il a reçu un jeton pour jouer chez Harrah’s Casino. Un baptiste réligieux, Taft s’est aventuré au casino avec précaution, mais comme la chance l’a emporté, ses trois premières mains avaient gagné, le premier deux 10, le second une faillite du croupier et le troisième le blackjack. Taft a pris les 3,50 $qu’il a gagné et partit, se souvenant vaguement sur le chemin de la maison du’Edward Thorp a parait-il écrit un livre qui enseignait au lecteur que le blackjack était battable et comment gagner. Arrivé à la maison, Taft a ramassé tous les livres qu’il pouvait trouver sur le blackjack et s’est mis à étudier la stratégi de base et le comptage de carte.

Le premier ordinateur

Taft n’a jamais maitrisé ces techniques à un degré de gain. Il a pressé et surétendu son financement at a eu un problème à compter sans être remarqué. Il a résolu que gagner de l’argent à travers le comptage de carte devrait être plus facile s’il avait un appareil pour faire le compte pour lui. Ce serait plus rapide, plus précis et nécessite le genre de technilogie qu’il avait déjà étudié professionnelement. En 1972, il a achevé la première version de son ordinateur et l’a nommé George. George a été manuellement programmé et une machine avec fils, grosse de 16 bits, et pesait 15 livres. Cette même année, Taft et son fils Marty ont emmené l’ordinateur pour un essai à Reno. L’ordinateur a été attaché au ventre de taft et quatre boutons étaient cachés dans ses chaussures, un sur sur gros orteil et un autre en dessous, par lesquels il pouvait communiquer les informations sur les cartes traitées à l’ordinateur. L’ordinateur le communique à son tour à travers des lumières LED dissimulés sur les bords des ses lunettes. (C’était ce détail qui avait vraiment captivé le public quand Taft s’est rendu publiquement avec son histoire en 1975.)

Au départ, Taft a eu du succès avec sa machine, mais sur une deuxième excursion, Taft a perdu tous ses gains d’avant et ensuite quelques uns. Il a abandonné l’ordinateur pour un temps et est retourné à la vieille manière de compter les cartes, et a plus tard écrit un article sur ses expériences de jeu avec son ordinateur. Plusieurs des réactions à ses articles étaient humouristiques, mais une réaction avait mis Taft en contact avec Ken Uston.

Travailler avec Uston

À cette époque, la technologie informatique s’était développée d’avantage, permettant à Taft de développer une machine plus petite. La nouvelle machine a été appelé David. À l’époque, Uston s’était séparé d’Al Francesco à cause de la publication de son livre Million Dollar Blackjack, qui avait causé la dispersion de l’équipe de Francesco et avait commencé une équipe à lui. Les membres de son équipe se sont entrainés pour utiliser David. Cette fois, le système n’était pas utilisé pour communiquer des informations au joueur qui fournissait les données, l’attention était sur la communication d’informations au Grand Joueur. Au départ, les joueurs d’Uston ont désertés parce qu’ils n’avaient pas fait suffisamment de bénéfice pour faire du jeu de l’équipe assez lucratif, avec Uston gardant un salaire substantiel pour lui même. En partie, ils avaient résolu ce problème en impliquant plus de membres de la famille de taft dans le projet. L’équipe a été attrapé et Marty a été l’un des membres de l’équipe qui a été arrêté et envoyé en prison. Plus tard, ils ont aussi travaillé sur une équipe avec Uston et Francesco, qui avaient commencé à travaillé ensemble encore pour la même période.

Plus d’appareils

Taft et sa famille ont travaillé avec plusieurs joueurs de blackjack différents mais s’étaient souvent trouvés eux-même sous payés, recevant seulement un petit salaire et à des moments même franchement fauchés par quelques uns de leurs associés. Toutefois, grâce à leur amour pour le jeu, ils ont continué à concevoir des appareils; même si quelques un ont commencé à inclure des mesures pour tourner l’appareil contre un utilisateur volant. Leur appareil de suivi de battement de carte Thor; avait un tel système de protection, mais il pouvait aussi accidentellement être déclencher par la décision du joueur de séparer une pair de 8s, ce que Taft a découvert à travers la perte rapide de tout son financement un soir. Le système 7Up qu’ils avaient développé a été un ensemble de fils qui connectait les joueurs, créant un réseau informatique (c’était en 1982!). Deux paires de joueurs pouvaient se mettre en liaison et le cinquième se tiendrait à la table entre eux et se connecter manuellement aux autres. Dans une interview avec Richard Munchkin, Taft a expliqué comment les liens rompus pouvaient parfois mener à des situations folles où les pièces qu’ils utilisaient pour relier les fils de la finesse d’un cheveu pouvaient sauter volontairement à trois pieds derrière le porteur imprudent. Les appareils que Taft et ses fils ont développés reflétaient la bataille d’esprit entre les joueurs d’avantage et les casinos. Les casinos ont essayés de tourner les tables en introduisant des battements préferentiels, où ils pouvaient continuer à traiter si le compte était négatif mais de battre les cartes si le compte était positif. Les Taft ont riposté avec le Telly Belly, une caméra attachée à la boucle de la ceinture qui pouvait lire les cartes férmées du croupier.

Keith Taft a été nomminé au Blackjack Hall of Fame pour son travail en 2004. jusqu’à sa mort en 2006, il a continué à bricoler avec plaisir ses plusieurs inventions dans sa maison en Californie.
Edward Oakley Thorp est fameux pour ses recherches révolutionnaires sur les cotes de blackjack et paris et sur l’invention de systèmes de comptage de carte qui rend possible aux joueurs de gagner un avantage sur la maison. C’était la première personne à avoir prouvé que c’était possible au blackjack de battre le croupier en comptant les cartes, et son livre Beat the Dealer était une matière d’étude pour la MIT Team.

(1932, Chicago. University of California, Massachusetts Institute of Technology) Edward O. Thorp est mieux connu pour avoir écrit le manuel original de comptage de carte  Beat the Dealer, qui a été publié pour la prmière fois en 1962 et pour sa recherche sur la théorie de probabilité appliquée au blackjack. C’était la première personne à avoir prouvé mathématiquement que c’était possible de battre le croupier au blackjack en comptant les cartes.

Les premiers signes du succès

Utilisant le formule de J.L. Kelly Jr. de 1956 pour calculer la taille optimale des pséries de paries, Thorp a commencé à analyser le jeu de blackjack et ses probabilités de gain. Il a inventé des échelles de comptage de carte utilisant l’un des premiers ordinateurs d’IBM pour accroite ses côtes et a testé son système à Lake Tahoe, Reno et Las Vegas. Il a continué ce domaine de travail avec un joueur professionnel et personnage de la pègre Emanuel “Manny” Kimmel, et l’expert du jeu et artiste du tour de passe-passe Mickey MacDougall. À Las Vegas, les trainées de gains de Thorp on attiré l’attention de la sécurité des casinos et il a commencé à être éjécté des lieux. Il a commencé à utiliser des déguisements comme des chapeaux, fausses moustaches, barbes et lunettes pour éciter d’être reconnu.

Publication

Ses exploits étaient bientôt devenus bien connus au sein de la communauté des jeux et en réponse aux exigences d’informations à propos de sa stratégie, Thorp a écrit un best-seller Beat the Dealer: A Winning strategy for the Game of Twenty-One. Le livre a été un énorme succès, spécialement compte tenu que le sujet est très spécialisé. Le livre de Thorp a aussi causé beaucoup de controverse, spécialement en ayant mis en colère l’expert des jeux établi John Scarne, qui a cuntinuellement contesté les affirmations de Thorp. Le système de Thorp a été alors un réel phénomène, mais c’était aussi très compliqué et difficile à maitriser. Malgré l’afflux des joueurs essayant et échouant à utiliser proprement le système, les casinos s’étaient sentis assez menacés par ceux qui pouvaient le maitriser pour adapter leurs règles. Thorp a alors travaillé avec différents mathématiciens sur un panneau de blackjack pour développer un système plus précis un moins encombrant qui pourrait traiter les côtes de jeu de carte multiples récemment introduites. Il a publié ces systèmes mis à jours dans la deuxième édition de Beat the Dealer. C’était aussi le livre que la MIT Blackjack Team a étudié en profondeur avant de devenir célèbre.

Davantage d’exploits
Thorp a apprécié appliquer sa théorie de probabilité au jeu. Il a aussi formé une équipe de baccarat et ensemble, avec Claude Shannon, il aussi développé un ordinateur portable pour prédire les côtes pour les roues de la roulette, qu’ils ont utilisées pour jouer ensemble. Il a plus tard appliqué ses habiletés dans la probabilité et statistiques au marché de la bourse, a fait fortune en exploitant les anomalies des prix et a épuisé le succès du titre “Battre le…” avec Beat the Market: A Scientific Stock Market System.
En 2003, Edward Thorp a été élu un des septs nomminés originaux du Blackjack Hall of Fame
Ken Uston a été le Vice président du Pacific Stock Exchange et Président et directeur général de Pacific Clearing Corporation avant de rencontrer Al Francesco et est devenu intrigué parl la stratégie d’équipe de blackjack et comptage de carte. Il a été bientôt projeté dans la partie du Grand Joueur, devenant célèbre comme un flamboyant joueur professionnel et organisateur d’équipe dans les années 70 et 80. il a écrit un nombre de livres sur le blackjack, les ordinateurs et les jeux vidéo. Il a aussi mené les casinos qui l’on bannit à la Court.

(1935-1987, Yale University, Harvard University)
Ken Uston est né Kenneth Senzo Usui. Son père était un homme d’affaire japonais qui enseignait au département des langues étrangères de Yale University. Malgré la discrimination don’t Uston a souffert en Amérique pendant la deuxième guerre mondiale, il a continué à exceller au piano, en sport et à l’école, entrant au lycée à l’âge de 14 ans et à Yale à 16 ans. Après avoir obtenu un MBA en Finance à Harvard, il a servi dans les forces de reserve de l’armée américaine pour huit années et a rapidement gravi les échellons. Commençant comme un assistant du personnel au Southern New England Phone Company, il est devenu Vice-président principal au Pacific Stock Exchange, et ensuite Président et directeur général de Pacific Clearing Corporation. Malgré qu’il ait fondé une famille et déménagé dans une jolie maison dans un quartier chic, Uston a senti qu’il y avait quelque chose qui manquait dans sa vie.

Comme joueur de blackjack professionnel

Déçu par la cruauté de la culture d’entreprise et se sentant tiré par le compteur culturel, Uston a décidé de “se trouver lui-même”. Il était sorti un soir et a rencontré par hasard Al Francesco, qui venait juste de lancer un nouveau type d’équipe de compteur de carte de blackjack innovant qui utilisait un “Grand Joueur” pour masquer leur modèle de paris. Uston a été détérminé à maitriser le jeu et Francesco l’a engagé d’abord comme compteur, et plus tard comme grand joueur. Uston a rapidement gagné en célébrité comme compteur de carte et organisateur d’équipe dans les années 70 et 80, et décrit cette période dans son livre The Big Player. Peu de temps après que sont livre ait été publié, l’équipe de Francesco avait été barricadé de plusieurs casinos. Uston lui-même avait aussi ét fréquemment banni et a porté de nombreux déguisement pour continuer à jouer ainsi que déposer un procès médiatisé contre ces casinos. La Court du New jersey a décrété qu’une personne ne devrait pas être banni pour avoir compté les cartes et les casinos avaient du changer leur stratégie en changeant les règles et augmentant le nombre de jeux de carte pour augmenter leur avantage. Toutefois, Uston a joué d’énormes sommes d’argent que les casinos se répugnaient à se séparer et il a été fréquemment pris d’assaut et battu.

Le coût de la victoire

La bourse n’a pas non plus été content due la carrière de comptage de carte Uston et l’attention qu’il avait reçu à cause de cela, et a alors démissionné de sa position pour jouer au blackjack à plein temps. Après The Big Player, Uston a écrit un nombre d’autres livres sur le comptage de carte. Depuis, il s’est aussi intéressé à des habiletés de jeux dans d’autres domaines, il a aussi écrit plusieurs guides sur les ordinateurs et les jeux vidéos au début des années 80. malgré ses succès, il a été énormément malheureux, ayant perdu sa famille le long de son chemin vers le sommet comme le Blackjack Man. Il a déménagé au Kuwait pou fuir tout cela, mais a déménagé à Paris un an après. Le 19 septembre 1987, à l’âge de 52 ans, il a été retrouvé mort dans son appartement, la cause officielle de la mort attribuée à une crise cardiaque.

Ken Uston est l’un des septs membres originaux du Blackjack Hall of Fame.

Né en 1943 comme John Ferguson, Stanford Wong est devenu célèbre en tant que joueur de blackjack professionnel au milieu des années 700 il a écrit plus d’une douzaine de livres sur différents jeux de hasard comprenant le blackjack, le plus célèbre étant son Professional Blackjack en 1975. La technique “wonging” est l’un des termes de blackjack nommés pour lui.

(1943, né John Ferguson, San Francisco State University, Stanford University)
Stanford Wong a développé un intérêt por le blackjack à l’âge de 12 ans. Il a commencé à essayer de calculer les attentes de jeux avec une calculatrice de bureau. Plus tard, il a fait une lecture sur le sujet et a maitrisé le comptage de carte, même s’il n’était seulement capable de jouer dans les casinos qu’à l’âge de 21 ans, tout en étudiant pour obtenir son diplôme de licence au Stanford University. En 1975, il a publié son fameux livre Professional Blackjack sous le nom de Stanford Wong. Il avait originalement l’intention de s’appeler Nevada Smith, mais ce nom était déjà pris. Un ami a alors suggéré qu’il se nomme d’après son alma mater utilisant Wong comme surnom pour capitaliser sur la manie pour l’Orient mystérieux qui etait devenu puissante à l’époque.

Wonging

Wong a commencé à jouer au blackjack professionnellement en 1976 tout en enseignant un cours de finance au San Francisco State University et travaillant sur son PhD à Stanford. Puisqu’il enseignait encore à l’université, il devait assister à des réunions du personnel, alors pour libérer plus de temps pour poursuivre sa carrière de blackjack, il a accepté de recevoir un salaire de seulement 1 £ à condition qu’il pouvait ne pas assister aux réunions. Depuis, Stanford Wong a régulièrement gagné en célébrité et certains termes de blackjack avaient pris son nom. Si vous aviez déjà vu une table de blackjack avec un signe “No Mid-Shoe Entry”, c’est à cause du “wonging”. “Wonger” est un avantage technique que Wong avait popularisé, qui implique l’observation de carte sans miser, seulement faisant un pas quand le compte est en faveur du jouer et se retirer quand ça ne l’est pas. Cette méthode de jeu d’avantage ne s’était pas encore produite dans les casinos et en faisant cela, vous n’avez pas besoin qu’une équipe d’observateurs gagne le même avantange.

Pi Yee Press
Wong a écrit plus d’une douzaine de livres sur le blackjack et autres jeux de hasard comme les craps e le poker pai gow. Il n’a plus joué activement au poker, déclarant que il a maintenat maitrisé le défi et n’a plus besoin d’argent, qu’il lui manquait la faim de gagner qui l’a emmené au départ à hanter les casinos à quatre heures du matin étant jeune. Il possède son propre société de publication, Pi Yee Press, qui est basée à Las Vegas. Depuis 2007, la lettre d’information que Wong a commencé en 1979 est publié via un site Web BJ21.com, fournissant aux lecteurs des informations sur les règles et conditions du blackjack aux Etats-Unis.

Stanford Wong est l’un des septs membres originaux du Blackjack Hall of Fame nomminés en 2003.