Blackjack : les astuces pour jouer et gagner

100 € de plus par mois aux machine a sous du casino

Les adeptes des machines à sous ont été privés de jetons hier et le seront encore aujourd’hui. Accrochée aux portes du Casino, et des salles de jeux du Café de Paris et du Monte-Carlo Bay, la même affichette : « la salle est exceptionnellement fermée aujourd’hui ». Et pour cause. La totalité des employés du secteur « appareils automatiques », soit 114 personnes, s’est mise en grève hier matin. Empêchant l’ouverture habituelle à 10 heures de trois des quatre casinos de la Société des Bains de Mer (SBM). Le Sun Casino (dont les employés n’ont pas le même statut) est, quant à lui, resté ouvert.

Revendications ? Le déplafonnement de leur prime d’intéressement. « Notre revendication porte sur 100 € par mois pour chaque employé » explique un représentant du syndicat des jeux automatiques.

Voilà quelques jours déjà que la menace de grève flottait dans l’air. À Pâques, un premier préavis avait été déposé avant d’être finalement levé, après que la direction ait promis des négociations.

Avant-hier lundi, les représentants syndicaux ont bien été reçus par Jacques Maire, directeur des ressources humaines de la SBM. Mais ses propositions ont été refusées en bloc. D’où la décision de faire grève, décision reconduite hier soir pour encore 24 heures.

« On regrette d’en arriver là car c’est notre outil de travail » explique le syndicaliste qui souhaite rester anonyme. « Certes, on a des bons salaires – 3 500 € – mais on veut plus par rapport à notre rendement ». Un rendement florissant puisque les jeux automatiques affichent pour 2006/2007 un chiffre d’affaires de 118,9 M€, soit une progression de 23 % par rapport à l’année précédente. La direction de la SBM estime, quant à elle, que « les raisons qui ont amené ce mouvement relèvent d’une question acquise traitée l’année dernière. Il est impossible de revenir chaque année sur des accords, surtout quand ils sont significatifs. La prime en question a doublé en trois ans, pas les profits ».

Le syndicat des jeux automatiques se réunit ce matin à 10 heures pour décider de la suite à donner au mouvement. Contactés hier par Stéphane Valeri, les Monégasques du syndicat sont reçus ensuite, à 11 heures, par le président du conseil national. Par ailleurs, une commission paritaire, sollicitée par la SBM, aura lieu cet après-midi à 17 h 30 en présence de 12 syndicats des casinos. Un espoir pour sortir de la crise ?

Casino du Mois
Best Casinos